Prévert-exemple de dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1068 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Exemple de dissertation

Sujet : « En quoi peut-on dire que Prévert est un poète surréaliste ? Donnez des exemples tirés de votre lecture de Paroles. »

Que ce soit en poésie ou en chant, les artistes puisent leur inspiration dans la vie de tous les jours.  Jacques Prévert est l’un des pionniers de ce mouvement qui présente le quotidien.  Poète à l’époque du surréalisme, Prévert s’amuse àjouer avec les mots, transforme les banalités de la vie  et y glisse un message.  Il présente le quotidien et ajoute quelques exagérations, bien de son époque, pour illustrer sa pensée.  Jacques Prévert brosse un tableau de la vie et la peint de plusieurs couleurs, sous plusieurs angles.
    Le mouvement surréaliste est apparu au vingtième siècle.  Il est caractérisé par son humour noir et la forteprésence de négation à tout ce que l’on impose.  Parmi les grands de ce courant on retrouve les Boris Vian, Aragon et Prévert.  Ce dernier utilise des images simples et tendres telles l’enfance, l’amour et les animaux, pour illustrer son opposition aux oppressions et à l’hypocrisie humaine. Cependant, il ne faut pas croire que ces poètes ne font que dénoncer.  La négation, ou le refus,s’accompagne d’un désir de renouvellement.  Ainsi naît de nouvelles valeurs comme l’amour et la beauté, afin d’amener chacun dans sa quête de la « vraie vie ».  Jouissant d’une totale liberté, plusieurs aborderont des sujets « tabous » comme la question sexuelle, la puissance des rêves et les désirs.  C’est ainsi que le philosophe Sigmund Freud utilisera l’interprétation des rêves dans ses recherches auprèsdes personnes atteintes de déficiences psychologiques.  On cherche à comprendre la vie en utilisant l’inconscient.  Selon Freud, le désir serait une pensée refoulée dans l’inconscient.  Le but ultime de cette façon de procéder est de donner à chacun les moyens de se révéler à lui-même dans son authenticité.  En bref, on utilise tout ce que le monde « logique » refoule.  L’esprit qui règne àl’époque est la révolte, la liberté et l’expression des impulsions.  Comme les gens voulaient libérer la vie, ils ont libéré la poésie de ses anciennes contraintes et ont mis en avant-plan des images et des métaphores qui rapprochent des réalités que la conscience ne songe pas à unir.  C’est ainsi que naît la poésie du quotidien.
    Jacques Prévert est un poète qui véhicule ses messages au traversd’exemples et d’illustrations tirés de la vie quotidienne.  Ainsi, il se trouve à créer des oeuvres accessibles à tous.  Cependant, il ne faut pas croire que Prévert utilise une écriture simpliste.  Parmi les divers procédés d’écriture qu’il se sert, on retrouve des métaphores, des comparaisons, des évidences et des absurdités.  Dans le poème «  Page d’écriture », Prévert utilise des métaphores afin defaire comprendre ce que devrait être la signification de « vivre » :
     Mais tous les autres enfants écoutent la musique et les murs de la classe s’écroulent
    tranquillement. Et les vitres redeviennent sable, l’encre redevient eau, les pupitres
    redeviennent arbres, la craie redevient falaise, le porte-plume redevient oiseau.
 
Cet extrait  présente une multitude d’illustrationsdémontrant l’appel de la nature.  On démontre l’appel à l’origine et le retour aux sources.  C’est reprendre contact avec l’essence de la vie : la nature.  C’est par une métaphore qu’on évoque ici la vie.  Les murs de la classe qui s’écroulent représentent les limites du quotidien.  Toutes ces habitudes auxquelles l’homme est liées : comme le travail, par exemple.  Redécouvrir la vie c’est pourPrévert, retrouver ce contact avec la nature qui est perdu. Cette notion se retrouve également dans un autre de ses poèmes «  Le temps perdu », où il demande au soleil pourquoi se doit-il de donner une journée pareille à son patron.  En plus de l’appel de la nature, Prévert aborde ici la notion du temps et de sa préciosité :  Le fait de ne pas pouvoir jouir pleinement de ce temps que nous...