Pratique bancaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1814 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Pratiques bancaires des banques étrangères envers les PME algériennes
Cas de la Société Générale Algérie
MOHAMMED TAHRAOUI Les réformes économiques engagées depuis 1989, ont pour but entre autres, de transformer la banque publique en vraie banque commerciale, afin d’apporter des financements à l’entreprise privée (PME), qui représente un atout majeur pour le développement de notre économie.Compte tenu des lacunes de notre marché financier, on ne peut s’appuyer que sur le système bancaire pour mobiliser l’épargne permettant de financer les investissements les plus rentables Hinds (1990)1. Cette mission d’intermédiation bancaire ne peut être accomplie qu’en créant d’autres mécanismes de financement privés. Malgré l’implantation relativement récente des banques étrangères en Algérie, cesdernières connaissent un développement progressif et participent au financement de plusieurs entreprises et particuliers2. La justification du choix de la Société Générale Algérie est motivée par l’ancienneté et l’importance de son réseau bancaire par rapport aux autres banques étrangères3. En se basant sur une hypothèse largement admise selon laquelle les banques étrangères sont toutes desbanques professionnelles, les résultats obtenus peuvent être généralisés sur l’ensemble de ces banques. Il faut aussi signaler que la banque étrangère est confrontée d’une part, aux contraintes de développement de son réseau et d’autre part, à sa veille sur la rentabilité pour assurer sa pérennité. Cet aspect financier représentant la contrainte financière d’une banque est largement dépendant de samaîtrise du risque de crédit. L’exploitation des documents comptables de la Société Générale Algérie nous a permis d’obtenir des résultats affichant un accroissement de sa rentabilité dans une conjoncture de baisse des taux et d’augmentation des liquidités sur le marché monétaire, grâce à l’augmentation de son volume d’activité et ses conditions bancaires relativement chers par rapport à laconcurrence. Sa meilleure gestion du risque de crédit lui procure la conservation d’une bonne part de son produit net bancaire. Le traitement de notre question principale qui porte sur les pratiques de la Société Générale Algérie avec les PME algériennes, nous a conduit à étudier cette population connue par son hétérogénéité. Les principaux résultats que nous avons dégagé après le traitement de notrequestionnaire, nous permet d’énumérer les points suivants: ‫ ٭‬Il s’agit d’une population fortement capitalisée qui active dans plusieurs types d’activités principales à prédominance (production), représentant les 43% des PME enquêtées. Ce résultat permet de confirmer l’engagement de la Société Générale Algérie dans le financement du développement des entreprises contrairement à l’action des financementsd’opérations spéculatives basés sur la rentabilité immédiate (financement du commerce extérieur) qui caractérisait le secteur bancaire privé national avant sa liquidation4.
In Sophie BRANA, la politique bancaire dans les pays d’Europe de l’est, éditions l’Harmattan, 2001, page 109. La part des banques étrangères dans l’activité bancaire s’élève à 07% (rapport Banque d’Algérie, 2005). 3 À fin2006, la Société Générale Algérie a compté 24 agences opérationnelles. 4 Abdelkrim NAAS, le système bancaire algérien : de la décolonisation à l’économie de marché, Maisonneuve & larose/éditions inas, Paris, 2003, page 283.
2 1

CENTRE DE DOCUMENTATION ECONOMIQUE ET SOCIALE www.cdesoran.org

1

TEXTE N° 28
‫ ٭‬Les PME enquêtées sont de création récente et de petite taille, 92% d’entre ellesont été créées après 1990. La taille de la petite entreprise employant de (10 à 49) employés est à hauteur de 56%. Elles recourent le plus souvent à l’utilisation des nouvelles technologies comme, l’informatique et l’Internet. ‫ ٭‬Constituée à 63% sous la forme juridique (Sàrl) et à 21% sous la forme (Eurl), la population enquêtée est structurée autour d’un capital personnel ou une association...
tracking img