pratique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (593 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
pratique entretien tres important
I / EXTRAIT D’ENTRETIEN

M. Rodriguez, agent immobilier (indépendant sans salarié), spécialiste des biens de luxe

Depuis quand faites-vous cetravail ?

Beh …… En fait ce métier est venu à moi depuis bien longtemps, Depuis ma sortie du lycée, mon immersion dans l'entreprise familiale, donc depuis plus de 30ans, Mais je suis à mon proprecompte depuis 1997,

Dans la même agence ?

Oui. Mais en réalité j'ai commencé dans l'entreprise familiale comme je vous le disais, et depuis 1995, ou je suis à mon propre compte, j’y suis restéjusqu'à ce jour,

Quel salaire touchez-vous ?

C'est très aléatoire... parce que je ne me rémunère qu'en fonction des affaires que je réalise. Je peux simplement vous dire que mes revenus sont ceuxd'un bon chef d'entreprise dont les affaires prospèrent,

Quel type de clientèle fréquente l'agence ?

Ma clientèle est très variée et diversifiée, C’est vrai que ce sont les grands chefsd'entreprise, et les hommes d'affaires, Je travaille aussi avec des clients étrangers qui investissent en France .Ils constituent en réalité le gros de mon portefeuille clients,

Avez-vous toujours voulu fairece métier ?

Vous savez, mon environnement familial est celui de l’immobilier, donc le métier est naturellement venu à moi, Mon père et mon oncle m'y ont toujours donné goût et j'y ai toujours rêvéprospéré

Et comment était le marché avant la crise ?

Avant, pendant et après la crise économique et malgré la crise immobilière, je n'ai personnellement pas ressentis les effets de celle ci,Ma clientèle n'ayant pas été touché pas la crise, c'était normal que j'en sois épargné, Pour tout vous dire, ça a été la période la plus prospère car cette clientèle a beaucoup investi pour spéculerpar la suite,
C'était un marché qui était florissant parce que, si vous voulez, les investisseurs étrangers, heu... avaient tout intérêt à investir en France mais surtout à Paris parce que la...
tracking img