Pratiques corporelles

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1830 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
M2 Tourisme Patrimoines et Territoires

Cultures et pratiques corporelles dans les sociétés du sud-ouest de l'océan Indien.

Étude d'un avant-propos : «le sport ou la libération contrôlée des émotions»

I) Nature et références exactes :

Le document est un texte avant-propos écrit par Roger Chartier, intitulé «le sport ou la libération contrôlée des émotions». Il donne ainsi une visionglobale et valorise l'œuvre de Norbert Elias et d'Eric Dunning ,Intitulé «quest for excitement» et publié en 1986. C'est un ouvrage de sociologie qui est réédité en 1994 sous le titre «sport et civilisation la violence maîtrisée».
Références exactes: Roger Chartier, «Le sport ou la libération contrôlée des émotions», dans Elias N, Dunning E, «Sport et civilisation, la violence maîtrisée», 1994,Paris, Fayard, 392 pages.

II) Présentation des auteurs
Norbert Elias est un écrivain et sociologue allemand né le 22 juin 1897 à Breslau et mort le 1er août 1990 à Amsterdam. Fils de commerçants juifs allemands il fuit l'Allemagne nazie en 1933 pour s'établir à Londres avant de se faire remarquer pour ses travaux au département de sociologie de Leceister (1954-1962) et d'enseigner à l'universitédu Ghana à Accra (1962- 1964). Il est avant tout l'auteur d'un ouvrage majeur en sociologie historique «sur le processus de civilisation, paru, en France, en deux volumes: «La civilisation des moeurs» et «la dynamique de l'Occident».

Eric Dunning de nationalité anglaise est un des pionniers dans la sociologie du sport. Élève d'Elias réalise bon nombre d' œuvres sociologiques même si sesécrits restent mal perçus. Il s'attache à étudier la sociologie du sport et des loisirs ainsi que les problèmes de violence et de civilisation tels que le hooliganisme.

Roger Chartier est né à Lyon le 9 décembre 1945. Il est un historien français est rattaché au courant de l'école des annales et travaille sur l'histoire du livre, de l'édition et de la lecture. En 1992, il obtient un Grand prixd'histoire (prix Gobert) à l'Académie française.

III)Quelle est la problématique du document ?

Le sport est différent du jeu. Trois formules dans le texte permettent au lecteur de bien cibler la problématique du texte. Tout d'abord à la page 13 il est mentionné que «entre les sports modernes et jeux traditionnels, les différences sont plus fortes que les permanences». De même le texte à la page18 signale que «pour Elias, Le concept clé qui permet de rendre compte de l'apparition du sport, pensé dans sa discontinuité par rapport aux affrontements anciens, et celui de controlled decontrolling of emotions, de libération contrôlée des émotions». Enfin la page 23 c'est une interrogation qui souligne encore la problématique: « doit tout instituer une rupture aussi nette que celle qu'ilpropose entre sports modernes et jeux traditionnels ?».

IV)Quelles sont les grandes idées de l'auteur ?

L'argumentation de l'auteur suit un axe cohérent pour répondre à sa problématique. Il s'agit pour lui de mettre en exergue les ruptures entre le sport et les pratiques corporelles traditionnelles.

Le texte mentionne d'abord la différence qu'il y a entre les espaces de pratiques. Si pour lesjeux d'antan, les lieux de vie communs sont sollicités, pour le sport la pratique s'organise dans un espace normé est identifié.
Il en est de même pour le temps de pratique. Si les pratiques traditionnelles ont lieu au sein du calendrier folklorique ou sacré, le sport possède lui un calendrier autonome et indépendant.
Pour la réglementation les conventions locales peu élaborées et doncfragiles évoluent en un règlement précis, rigoureux et universel avec la naissance des sports.
Si les émotions sont relâchées et donnent un spectacle de violence extrême dans la pratique instinctive et impulsive des jeux, elles deviennent contrôlées, canalisées et intériorisées avec une véritable éthique en ce qui concerne les sports.
Enfin le contexte historique et politique diffère réellement...
tracking img