Première guerre mondiale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5372 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 février 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
CAUSES DE LA PREMIERE GUERE MONDIALE

Le triomphe de l'impérialisme

Au début du XXe siècle, l'Europe exerce une influence prépondérante sur le reste du monde grâce à:
-son avance technique et scientifique
-sa puissance industrielle et commerciale
-l'abondance de ses capitaux
L'hégémonie des grandes puissances européennes qui s'étend à la plus grande partie de la planète, revêt des formesdifférentes:
-l'impérialisme économique repose sur l'implantation de zones d'influence qui ont pour but d'assurer des matières premières, des débouchés commerciaux et des aires d'investissement pour les capitaux.
- l'impérialisme politique et militaire qui débouche sur la création de vastes empires coloniaux directement contrôlés par la métropole .
L'aube du XXe siècle voit naître deuxnouvelles puissances impérialistes: les Etats-Unis et le Japon qui très vite vont heurter les intérêts européens. Une autre opposition apparaît, les critiques des théoriciens marxistes tels que Lénine et Rosa Luxembourg .

--------------------------------------------------------------------------------

Les tensions internationales

En ce début de siècle, les grandes puissances se sont groupées endeux camps opposés:
-la Triple Alliance (Allemagne, Autriche-Hongrie, Italie)
-la Triple Entente (France, Russie, Royaume-Uni)

Cette bipolarisation de l'Europe date de 1907; auparavant, diverses alliances avaient été faites et défaites entre ces puissances tour à tour amies et rivales. Ce partage débouche sur de grave tensions internationales augmentées par les rivalités impérialistesapparues avec l'expansion économique de la fin du XIXe siècle.

L'Autriche-Hongrie
L'Autriche-Hongrie voit ses visées expansionnistes en direction de la mer Egée contrariées par la politique russe. D'autre part, son empire connaît des difficultés internes à cause des poussées nationalistes des Slaves du Sud (Croates, Slovènes, Bosniaques ...).
Oppositions avec les intérêts économiques allemandsL'Allemagne
L'Allemagne est devenue la deuxième puissance industrielle du monde derrière les U.S.A.; l'Empereur veut lui assurer une position stratégique, des matières premières, des débouchés commerciaux et des aires d'investissements. L'empereur Guillaume Il lance son pays dans une politique mondialiste.
L'essor de sa marine de guerre est un sujet d'inquiétude pour la Grande-Bretagne, souverainesur les mers.
Les intérêts allemands se heurtent à ceux de la France tant en Europe qu'en Asie et en Afrique.

L'Italie
Le jeune impérialisme italien tend à prendre pied, lui aussi, dans les Balkans (littoral dalmate, Albanie). Réveil des revendications concernant le Trentin et Trieste demeurés sous domination autrichienne.

La Russie
Vaincue en Extrême-Orient et secouée par la révolutionde 1905 , la Russie cherche à remporter un succès. Pour cette raison, elle renoue avec sa politique des Slaves des Balkans; elle espère qu'un jour lui donneront accès aux "mers chaudes".

--------------------------------------------------------------------------------

Les Balkans, une situation explosive

1908-1909: l'Autriche-Hongrie a décidé d'annexer la province ottomane deBosnie-Herzégovine et, de ce fait, se heurte à la Serbie qui est soutenue par la Russie.
La France refuse de faire jouer son alliance avec la Russie et conseille la modération à la Serbie.

oct. 1912: la guerre éclate entre l'Empire ottoman et les petits Etats du Sud des Balkans (Bulgarie, Grèce, Monténégro, Serbie) groupés en ligue balkanique.
La ligue, victorieuse des Turcs, doit accepter l'arbitrage desgrandes puissances.
La Macédoine et la Thrace sont partagée; la Serbie doit renoncer à l'Albanie qui devient une principauté indépendante.

1913: nouvelle guerre balkanique. La Bulgarie soutenue par l'Autriche s'oppose aux autres vainqueurs, associés à la Roumanie, pour le partage des dépouilles. La Bulgarie est défaite.
Le traité de Bucarest partage la Macédoine entre la Grèce et la...