Premiere guerre mondiale, une guerre totale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1861 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1914-1918

L' étincelle qui va ruiner l'Europe survient aux marges du continent, à Sarajevo, capitale de la Bosnie-Herzégovine, une ancienne province ottomane passée sous la souveraineté autrichienne.

Le 28 juin 1914, un terroriste serbe tue l'archiduc Ferdinand, héritier de la couronne austro-hongroise, et sa femme.

L'empereur allemand Guillaume II encourage François-Joseph 1er àattaquer la Serbie. La Russie apporte son soutien à cette dernière. La France se sent obligée d'apporter sa garantie à la Russie, l'Allemagne à l'Autriche...

C'est ainsi que l'équilibre européen va être victime de ses systèmes d'alliance. Entraînés par leurs engagements respectifs, les dirigeants des grands États provoquent un conflit généralisé sans l'avoir vraiment voulu.
Malentendus

Face àl'escalade des déclarations officielles au mois de juillet 1914, le Royaume-Uni reste dans l'expectative, ce qui donne l'espoir à Guillaume II d'une victoire rapide sur la France.

Les stratèges allemands craignent par-dessus tout d'être pris en tenaille par la France et la Russie. Ils ne voient l'espoir du salut que dans une attaque immédiate et brutale de la France qui mettrait celle-ci hors decombat avant que le tsar de Russie ait eu le temps de mobiliser ses troupes innombrables.

Comme dans un duel entre cow-boys, la victoire, croit-on, appartient au premier qui dégaine. Aussi l'Allemagne se jette-t-elle dans la guerre dès que la Russie mobilise, le 29 juillet.

Mobilisation générale le 1er août 1914 Le 1er août, l'Allemagne déclare la guerre à la Russie.

La France, de son côté,mobilise en toute hâte. Le 3 août, l'Allemagne lui déclare la guerre et pour hâter les choses, envahit la Belgique dont la neutralité est garantie par... Londres.

Aussi, dès le lendemain, les Anglais déclarent à leur tour la guerre à l'Allemagne. Seule l'Italie reste encore en-dehors du conflit, s'interrogeant sur le meilleur parti à prendre.

D'un naturel pacifiste, les peuples européens,paysans et ouvriers, sont entraînés dans la guerre par leurs classes dirigeantes sans trop savoir comment. Chacun se résigne à une guerre que l'on espère courte et, fait exceptionnel, on compte très peu de désertions dans tous les camps.
Front occidental

En application du plan Schlieffen, l'Allemagne porte son effort principal sur la Belgique et la France du nord, prenant les Français à revers.Le général en chef français, le placide et bedonnant Joffre, organise une retraite générale en bon ordre. Les Allemands, trop heureux de leur succès, contournent Paris par l'Est dans le but d'occuper au plus vite la France.

Erreur fatale. Le général Gallieni, qui commande la place de Paris, y voit l'opportunité d'une contre-offensive d'une dernière chance. Il convainc Joffre de lancer unecontre-attaque sur le flanc de l'armée allemande.

L'invasion est stoppée net par la contre-offensive de la Marne, du 6 au 11 septembre, avec des pertes énormes des deux côtés et au prix d'un effort surhumain de la part des Français.

La chronique retient la réquisition des taxis parisiens sur ordre de Gallieni. En l'espace d'une nuit, ils transportent sur le front les soldats de l'arrière.Les troupes allemandes et françaises tentent de se déborder l'une l'autre par l'ouest. C'est la «course à la mer». Mais personne n'arrive à percer le front.

Derechef, les troupes allemandes creusent des tranchées et s'y terrent pour éviter de reculer davantage. Les troupes françaises font de même.

Le front franco-allemand se stabilise dans la boue, de la mer du nord aux Vosges, sur 750 km.On ne sait pas encore que cette situation va durer quatre longues et terribles années !

Pour la première fois de l'Histoire, on a affaire à une guerre totale. La France mobilise à elle seule 4 millions d'hommes (10% de sa population totale!), l'Angleterre 2 millions,...
Autres fronts

A la frontière orientale entre la Russie et l'Allemagne, les armées russes mobilisent et attaquent plus tôt...
tracking img