Presse et vie politique : le 4ème pouvoir

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (587 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Presse et vie politique : le « 4ème pouvoir »
La presse, à l’heure où l’information circule de plus en plus vite et en quantité, joue un rôle important dans la vie de tous les jours. En effet, enplus de participer à la propagation des informations et des idées, elle est aussi le « forgeron » de l’opinion public et notamment en termes de politique. Ce n’est cependant pas spécifique à notreépoque puisque l’influence de la presse a été notable du temps de l’affaire Dreyfus, ou encore à l’époque du 6 Février 1934. La presse serait- elle le « 4ème pouvoir » ?
Au XIXe, la presse écrite connutson « âge d’or ». Les progrès technologiques (invention de la rotative) ont permis une diffusion plus large des journaux, avec des tirages plus conséquents. Parallèlement, l’école obligatoire afavorisé le progrès de l’alphabétisation. C’est ainsi que l’affaire Dreyfus put être « surmédiatisée ».
La presse s’empara de l’affaire, divisée en deux bords : les « dreyfusards » et les «antidreyfusards », majoritaires. En 1894, Mercier, ministre de la guerre et profondément convaincu de la culpabilité de Dreyfus, fut interviewé par le Figaro. Tous le monde put alors lire les « preuves criantes »de cette culpabilité selon le ministre, ce qui était susceptible de convaincre, d’autant que les propos émanaient d’un personnage « officiel ». Le gouvernement est donc en mesure d’utiliser la presseen vue de convaincre, ou de rassurer. Le cas Dreyfus fut exagéré par d’autres journaux comme la Libre Parole.
Inversement, il peut également s’agir d’un contre pouvoir, comme le Temps qui publiaune lettre de Scheurer-Kestner, dans laquelle l’homme politique alsacien affirmait que l’identité du véritable coupable était connue, sans pour autant être divulguée. L’intervention, en outre, de Zola(fort d’une importante renommée littéraire) dans l’Aurore s’avéra marquante : l’engouement suscité par « J’accuse » orienta la révision du procès de l’affaire. La réhabilitation de Dreyfus se fit...
tracking img