Pression arterielle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2477 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La pression artérielle correspond à la pression du sang dans les artères. On parle aussi de tension artérielle, car cette pression est aussi la force exercée par le sang sur la paroi des artères, elle tend la paroi de l'artère (voir l'article Tension mécanique) ; stricto sensu, la « tension » résulte de la « pression » et de l'élasticité de la paroi.
L'unité internationale de mesure de pressionest le pascal (Pa). Toutefois, l'usage fait que la pression artérielle est souvent mesurée en centimètres de mercure (cmHg), parfois en millimètres de mercure (mmHg).
Elle est exprimée par 2 mesures :
 La pression maximale au moment de la contraction du cœur (systole),
 La pression minimale au moment du « relâchement » du cœur (diastole).
Elle est faite classiquement par un brassardgonflable circulaire relié à un manomètre, appelé tensiomètre ou sphygmomanomètre. On peut également estimer la pression sans stéthoscope, mais de manière moins précise :
 les pulsations de l'artère se répercutent dans le brassard, la pression du brassard oscille donc entre la pression systolique et la pression diastolique ; lorsque l'on dégonfle le brassard, on relève donc la pression à laquellel'aiguille du manomètre commence à osciller (pression systolique) et celle à laquelle l'aiguille s'arrête d'osciller (pression diastolique) ;
 en prenant le pouls radial du bras comprimé : lorsque le brassard est comprimé, on ne perçoit pas le pouls ; lorsque l'on dégonfle le brassard, la pression à partir de laquelle le pouls apparaît est la pression systolique (cette méthode ne permet pas d'avoir lapression diastolique).
 On peut également mesurer la pression artérielle par les mêmes techniques mais cette fois-ci au poignet et même au doigt. Cela ne constitue pas cependant la méthode de référence.
 Lorsqu'on couple un tensiomètre électronique à une batterie et à une mémoire, on peut prendre alors la pression artérielle de manière répétée durant 24 h : c'est le MAPA (=monitoringambulatoire de la pression artérielle faussement appelé aussi Holter tensionnel).
 La méthode de référence est la mesure au brassard avec stéthoscope (contrepulsion). Elle se fait sur un patient en position demi-assise, les bras le long du corps, après cinq à dix minutes de repos. Le bras doit être maintenu à hauteur du cœur : si le bras est trop bas, la pression sera surestimée. La taille de lamanchette doit être adaptée à la taille du bras : si la manchette est trop petite, la pression sera surestimée. Dans un premier temps, on mesure la pression aux deux bras. Il peut arriver que la pression soit un peu plus élevée dans un bras que dans un autre : on considérera la pression la plus élevée comme étant la valeur de référence.
 On recommande actuellement, lors d'une consultation, de mesurerla pression artérielle au début et à la fin de la consultation : le « syndrome de la blouse blanche » (anxiété chez le patient générée par la présence du personnel médical) entraîne très fréquemment des valeurs faussement élevées en début d'examen.
Pathologies
 Si elle est trop haute en permanence, il s'agit d'une hypertension artérielle.
 Si elle est trop basse, on parle d'hypotension.
 Sielle est effondrée, on parle de collapsus cardio-vasculaire, pouvant entraîner un état de choc.
 Si elle n'est augmentée qu'en présence d'un médecin, on parle d'effet « blouse blanche »

La Pression Artérielle (PA) est la pression qui règne sur la paroi interne des vaisseaux pendant la circulation sanguine. On la dénomme également Tension Artérielle.
Elle est physiologiquement définie parla formule : P = Q x R, où P est la PA, Q le débit cardiaque et R les résistances périphériques, essentiellement artériolaires. Il est indispensable pour le médecin de connaître la PA des gens qu'il examine. Peut être, même aussi, faudrait-il connaître la tension "de tout le monde". Généralement lorsqu'elle est trop basse, il y a des signes et les patients seront ainsi facilement détectés....
tracking img