Pretendre distinguer

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1571 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
A chacun sa vérité1. « A chacun sa vérité » : le problème du relativismea. Tolérance et opinionb. Le problème du relativismec. Relativisme et scepticisme2. « A chacun sa vérité » : un énoncé illégitimea. Un énoncé contradictoireb. Le refus des opinions relatives3. De líopinion à la sciencea. Opinion et scienceb. Líopinion comme point de départc. Le dialogue : opinion et vérité | |
1. « A chacunsa vérité » : le problème du relativisme
a. Tolérance et opinion
« A chacun sa vérité », ou encore  « à chacun son opinion », ce sont là des phrases qui relèvent assurément de líopinion commune, qui entend suggérer par là une exigence de tolérance síopposant à líattitude qui consisterait à rejeter toute idée qui diffèrerait des siennes propres.
Mais ces énoncés posent problème : ilsimpliquent que la vérité peut être considérée comme subjective, comme essentiellement relative ñ chacun pouvant disposer díune vérité qui ne serait que la sienne. Mais une vérité qui níest vraie que pour moi est-elle encore une vérité ?
b. Le problème du relativisme
Cette difficulté a été mise en évidence par Platon qui, dans le Théétète, reprend les thèses du sophiste Protagoras : celui-ci affirmait eneffet que « líhomme est mesure de toutes choses », autrement dit, que la ou plutôt les vérités dépendent des perceptions, sentiments ou opinions de chacun. Or il est vrai, par exemple, que le même vent, qui semble à líun glacial, peut apparaître tiède à un autre, de sorte quíil serait à la fois vrai de dire que ce même vent est glacial et, tout à la fois, quíil est tiède.
Si la connaissance seréduit à la perception ou à líopinion, il semble donc légitime de dire « à chacun sa vérité », puisquíil est vrai que perception et opinion sont, par définition, subjectives et relatives. Mais le problème est précisément de savoir si une telle conception de la connaissance ou de la science peut être admise.
c. Relativisme et scepticisme
Dire : « à chacun sa vérité », cela implique que líon secontente de síen tenir à des opinions incertaines ou à des sensations subjectives ñ que líon se contente, donc, de síen tenir à un relativisme du vrai, suivant lequel ce qui est vrai pour moi ne líest pas nécessairement pour les autres.

Introduction
Notre époque est celle où le progrès scientifique et technique constitue, aux yeux de la concience commune, la forme irrécusable du progrès humainenvisagé du double point de vue qualitatif et quantitatif. En dehors de la science et des réponses quelle apporte aux besoins humains, resterait un espace propice au développement d'une pensée subjective, notamment pour ce qui concerne notre conduite ou le domaine de l'action : à chacun sa vérité en somme.Chacun serait libre d'avoir son point de vue personnel sur tout ou presque, et d'agir comme bonlui semble (dans les limites de l'obéissance au droit positif)sans avoir à rendre compte de sa conduite à quelque instance que ce soit.

S'il est clair que la conscience commune (ou ce que nous appellerons sens commun) pense de la sorte, il est tout aussi évident que la philosophie s'essouffle en notre fin de siècle plus que jamais.Pensée objective aux visées universalistes, aux activitéssusceptibles de produire des concepts (pour paraphraser Gilles Deleuze dans Qu'est-ce que la philosophie ), l'idée de philosophie semble pâtir ou à tout le moins contraster sans conciliation possible avec le subjectivisme intégral incarné par une formule telle que "à chacun sa vérité".

Si toute vérité est susceptible de se réduire au point de vue de tout un chacun, qu'en est-il du sens même de laphilosophie qui se définit par la recherche de la vérité, une même vérité autour de laquelle tous les esprits en droit et en fait, seraient susceptibles de s'accorder ? Y a-t-il en somme une possibilité d'accorder une vérité hypothétique que tout un chacun revendique confusément, avec la fin ultime de vérité universelle que la philosophie se fixe au risque de se perdre elle-même si cette fin...
tracking img