Principe de la partie double

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4724 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION

1ére partie : comptabilité et principe de la partie double
Section1 : mise perspective du principe
Section2 : principe de base « débit et crédit »
Section3 : utilité et avantages de la partie double

2éme partie : l’image des flux en comptabilité
Section1 : l’analyse des flux et le principe de l’enregistrement dans les comptes
Section2 : Notionde flux en comptabilité
Sous-section1 : Classification des flux
Sous-section2 : traduction des flux en comptabilité  « le compte »

Introduction

La comptabilité est une technique quantitative de collecte, de traitement et d’interprétation de l’information. Les services comptables sont le point de passage obligé de toutes les transactions internes et externes.

Lacomptabilité a un rôle légal car l’entreprise a, dans ce domaine, diverses obligations résultant du Code de commerce et des règles fiscales. Elle a aussi, et de plus en plus, à remplir une mission économique d’aide à la gestion interne et d’information externe.
Pour recueillir ces informations, la comptabilité doit effectuer trois catégories des travaux :
- saisir les opérations quel’entreprise réalise ;
- enregistrer ces opérations ;
- traiter les données enregistrées de façon à obtenir les informations dont la gestion des entreprises a besoin.
On distingue généralement une comptabilité générale, dite aussi financière dont l’effort d’adaptation aux besoins est sans cesse modifié, renouvelé et accru et qui se subdivise en 3 catégories :
- la comptabilité de gestion ;
- lacomptabilité des sociétés ;
- la comptabilité spéciale.
La comptabilité générale constitue le support de base, l’édifice comptable de l’entreprise, elle contient une ensemble de principes fondamentaux et de règles permettant d’enregistrer, de contrôler les opérations habituelle que l’entreprise réalise. Ce sont les opérations d’investissement, de financement. Elles sont liées à l’exploitation del’entreprise. Elle permet aussi d’élaborer les comptes annuels et les situations intermédiaires nécessaires. Puis, favorise la tenue des livres légaux. Enfin, elle établit les déclarations fiscales et sociales.


La comptabilité en partie double, ou digraphie, est la base du système comptable utilisé par toutes les entreprises et organisations.
Elle est fondée sur l'idée selon laquelle lesopérations et la situation financière d'une organisation peuvent être représentées par des comptes.
Chaque compte contient l'historique des modifications de la valeur monétaire d'un aspect particulier de l'organisation. On parle de partie double quand l'enregistrement d'écriture est inscrit dans deux comptes (au moins): un compte débité, et un compte crédité.
Historique :
La comptabilité enpartie double a été codifiée à Venise par Luca Pacioli au XVe ou XVIe siècle (traité de comptabilité « Tractatus XI particularis de computibus et scripturis » publié en 1494), un des premiers textes à bénéficier de la découverte de l'imprimerie. Ce système était d'emploi fréquent dans les banques italiennes de l'époque. De récentes découvertes (papyrus Boulaq 18) situent cette invention bien plus tôtdans le temps, en Égypte antique, il y a environ 3700 ans.
L'objet du système était d'obtenir la variation de valeur de l'entreprise pendant une période donnée, expliquée par la variation des soldes des différents comptes. Toute variation d'un compte était expliquée par le solde précédent et les mouvements de la période.
Le contrôle par balance carrée des mouvements détaillés dans lesjournaux et dans les balances de soldes Garantissait contre les erreurs d'écritures fréquentes lors des reports manuels entre journal et livre de compte.
Avant son invention, était tenue une comptabilité en partie simple qui ne permettait pas de recoupements faciles, propice aux disparitions inexpliquées de ressources. Cela veut dire que la comptabilité en partie double est venue pallier le...
tracking img