Principe de management en islam

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4420 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCILAES(EHEC) |
Les principes de management en islam |
|
|
|

Sommaire :
Introduction………………………………………………………………… 3
I. Historique du management et l’islam ………………… 3

II. Les principes de management islamique……………… 4

A. L’organisation en islam ……………………………… 4
Les caractéristiques de l’organisation islamique …………………………………………5
Les principes de l’organisation islamique..6
B. L’orientation en islam…………………………………… 6
Introduction ………………………………………… 6
Les deux volets de l’orientation en islam... 7
C. Le contrôle en islam………………………………… 7
Introduction…………………………………………… 7
Les sources du contrôle en islam………… 8
Les avantages du contrôle islamique……… 10
D. La prise de décision………………………………… 10
Introduction …………………………………… 10
Les bases de la prise de décision…………… 11
Les facteurs qui influence la prise de décision……………………………………………… 12
Les étapes de la prise de décision … 12

III. Le marché des financements islamiques………. 13
Présentation …………………………………….. 13
Les principes du financement islamique 13

IV. Étude de cas : QIBLA COLA ……………………………17
Webographie ……………………………………………………. 20

Introduction :
Avec environ un milliard et demi de personnes de confession musulmane, l’islam est la première religion dans une cinquantaine de pays et la deuxième dans le monde, après le christianisme. Par exemple, on compte en Europe occidentale une quinzaine de millions de musulmans. L’étude des liens entre management et islam constitue unthème d’actualité. De nombreuses entreprises occidentales se sont implantées ou s’implantent dans les pays où la religion musulmane prédomine, et l’importance des populations de confession musulmane, quels que soient les pays, ouvre de nouvelles perspectives de marché aux entreprises et les amène à s’interroger sur les spécificités de ces populations. C’est la question de la coexistence harmonieusedes valeurs de l’entreprise et de celles de l’islam qui est posée. L’observation des comportements et valeurs des populations musulmanes, de leurs évolutions, et du fonctionnement des organisations qu’elles régissent, ou auxquelles elles participent, permet de tirer des enseignements utiles à la pratique du management.

I. Historique du management et l’islam :
* Tout commence lorsque, a lafin des années 1980, un groupe de jeunes islamistes irakiens, koweïtiens et palestiniens partent pour leurs études aux États-Unis.
* Entre 1995 et 1996 Le répertoire du management arrive alors à point nommé pour fournir un nouveau corpus de savoir non polémique dans un contexte où, faute de moyens, la question de la prise de pouvoir n’était plus à l’ordre du jour.
* Le shaykh Mohamedal-Ghazâlî, autre penseur « généraliste » servant de référence à la structuration du « nouvel Islam », est le premier à articuler les catégories de l’Islam à la littérature managériale.
* Le corpus sur le management subit alors une inflexion typiquement postmoderne (ou post-militante).
* celui que l’on appelle désormais le shaykh Mohamed Ahmed al-Râshid publie entre 1995 et 1997 une série depetits opuscules appelés « Messages de l’oeil ».
* Durant cette période, La dianétique de L. Ron Hubbard connaît un certain succès, mais c’est surtout la traduction de Steven Covey – l’homme qui a le plus contribué à la popularisation de la littérature de réalisation de soi, notamment par son livre phare, The Seven Habits of Highly Effective People.
* Pour l’ensemble des protagonistes de «l’éveil managérial », l’Islam est tantôt une culture, tantôt une civilisation, tantôt une religion
* Une nouvelle forme de discours réformiste se met en place, organisée autour des grandeurs de l’entreprise – considérées comme islamiques – tout en restant fortement prosélyte.
* Les valeurs du nouvel Islam sont alors l’imagination, l’innovation, la flexibilité,...
tracking img