Principes de comptabilisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1313 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PRINCIPES DE COMPTABILISATION
I – Organisation du plan de comptes
Le P.C.G. propose un plan de comptes qui s’impose normalement à toutes les entreprises industrielles et commerciales, sauf pour les secteurs pour lesquels il est prévu des adaptations particulières (ex. : bâtiments et travaux publics, hôtellerie, banques et assurances…).
1°) les classes
Le cadre de la comptabilité générale,fixé par le Plan comptable général, s’organise en trois parties et huit classes ; le numéro de chacune des classes constitue le premier chiffre des numéros de tous les comptes de la classe considérée :
* Comptes de bilan : cinq classes
* Comptes de gestion : deux classes
* Comptes spéciaux : une classe
Les comptes de la classe 8 sont utilisés pour satisfaire à certaines obligationsd’information :
* Engagements donnés ou reçus par l’entreprise
* Affectation du résultat de l’exercice précédent
* Réouverture et clôture des comptes de l’exercice

2°) la numérotation des comptes
La comptabilité générale a pour objet d’enregistrer toutes les opérations affectant le patrimoine de l’entreprise.
Les opérations comptables sont portées dans des comptes afin desuivre individuellement leur position. Chaque compte est constitué d’un numéro et d’un intitulé.
Le Plan comptable utilise le principe de la codification numérique décimale.
Cette codification permet :
* de trier les opérations par grandes catégories (classes) ;
* d’analyser les opérations au sein de chaque catégorie ;
* de faciliter les regroupements en postes et rubriques.Les comptes comportent au moins deux chiffres ; le premier chiffre indique la classe.
Plus le numéro du compte comporte de chiffres, plus les compte est précis.

Par exemple :
6 Comptes de charges classe
64 Charges de personnel compte principal (cadre comptable : deux chiffres)
641 Rémunérations de personnel
6411 Salaires,appointements sous comptes (comptes d’ordre : 3, 4, 5,.. chiffres) 
La subdivision maximale prévue est de six chiffres ; en cas de besoin l’entreprise peut créer des subdivisions supplémentaires.

II – La partie double
1°) Principe
L’objet de la comptabilité est d’enregistrer toutes les opérations de l’entreprise qui modifient son patrimoine afin de pouvoir avoirultérieurement :
* une image fidèle de son patrimoine, fournie par le bilan
* un film de son activité, donné par le compte de résultat

Toute opération simple affecte deux comptes, l’un dans sa partie gauche, l’autre dans sa partie droite.
Cette règle a deux avantages :
* elle facilite les contrôles : le total des sommes à gauche doit toujours être égal au total des sommes à droite.Sinon, cherchez l’erreur…
* Surtout, cette convention élémentaire fonde un système cohérent de comptes : les entrées seront toujours enregistrées du même côté, et les sorties toujours du côté inverse.

A la base il n’y a qu’une simple règle de jeu et une fois adoptée, celle-ci a sa propre logique.
Il suffit de décider qu’un seul compte, « Banque » par exemple, augmente à gauche et diminue àdroite pour déterminer les sens d’imputation de tous les autres comptes.

Mais comment enregistrer l’opération qui n’affecte pas « Banque » : acquisition matériel à crédit ?
L’un de ces comptes a déjà été utilisé, on connaît donc le sens de fonctionnement. Vous imputez le 2ème compte en sens inverse du premier.
Toutes les opérations peuvent donc se plier à la règle de la partie double.Deux groupes de comptes se dégagent, qui fonctionnent en sens inverse.
Mettons à gauche les comptes qui augmentent à gauche, et à droite celles qui augmentent à droite.
Les comptes de gauche sont des comptes d’Actif, et les comptes de droite sont des comptes de Passif.



Le fonctionnement des comptes de bilan se schématise ainsi :

Actif...
tracking img