Prise de note

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (292 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les outils de la prise de notes
Premier outil : Les abréviations Ce sont des réductions d’un mot ou d’un groupe de mots. On ne les emploie que pour les mots courants afin d’éviterles confusions. On peut créer ses propres abréviations tout en évitant de tomber dans l’excès des notes codées. Principes d’utilisation : - Faire suivre l’abréviation d’un point.Ex. : c.à.d (c’est à dire) - Abréger sur une consonne : biol. pour biologie, exam. pour examen - Garder la même abréviation sans distinction entre substantif, adjectif, adverbe ouverbe. Ex. : ann. Pour année, annuel, annuelle, annuellement. - Supprimer les suffixes courants : -on, -que, -ant, -sme. Ex. : formulat., couramm., biolog., etc. - Doubler lesconsonnes initiales pour marquer le pluriel : p.=page, pp.=pages, M.=Monsieur, MM.=Messieurs etc. - Créer une abréviation provisoire pour un mot ou une expression qui reviendra souventlors de l’exposé. Ex. : sc.= semiconducteur, c.s.=cellule souche, F.P. = formation permanente, L.C.=Langue et communication, Mod. = module Les abréviations usuelles ar. arrière av.avant tjr. toujours pdt. pendant qu. quand lgtps. longtemps cpd. cependant ss. sans m. même ds. dans ê. être q. que ql. Quel qqf. Quelquefois svt. Souvent qqu. Quelques-uns Adm.Administration abn abréviation accn accélération cn conclusion ms. mais id. identique nb. nombre ss. sous pb. problème sol. solution obs. observation ort. orientation prtt. pourtant pr.pour ârt. partie bcp. beaucoup c. comme càd. c’est-à-dire int. intérieur ext. extérieur max. maximum min. minimum gd. Grand pt. petit pr. pour pb. problème st. sont sté. société qq.qulque cf. se reporter tps. temps cb ? combien qcq. qu’est ce que ns. nous ts. tous tt. tout

Deuxième outil : les symboles (ou idéogrammes) = égal // Parallèle >supérieur à
tracking img