Prise en charge

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4444 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Cet article est disponible en ligne à l’adresse : http://www.cairn.info/article.php?ID_REVUE=INSO&ID_NUMPUBLIE=INSO_152&ID_ARTICLE=INSO_152_0014

Le travail social à l’épreuve d’un environnement institutionnel en recomposition par Robert LAFORE
| Caisse nationale des Allocations familiales | Informations sociales 2009/2 - N° 152
ISSN 0046-9459 | pages 14 à 22

Pour citer cet article : —Lafore R., Le travail social à l’épreuve d’un environnement institutionnel en recomposition, Informations sociales 2009/2, N° 152, p. 14-22.

Distribution électronique Cairn pour Caisse nationale des Allocations familiales. © Caisse nationale des Allocations familiales. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autoriséeque dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur enFrance. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit.

Les dynamiques du travail social Des mutations sociales et institutionnelles d’ampleur

Le travail social à l’épreuve d’un environnement institutionnel en recomposition
Robert Lafore – juriste

Dans quelle mesure les pratiques des travailleurs sociaux ontelles été affectées par différentes réformesintervenues ces dernières années ? La décentralisation et la loi de rénovation de l’action sociale et médico-sociale de 2002 ont conduit à une transformation véritablement substantielle du travail social. Cette dernière affecte plus particulièrement le rapport entre les usagers et les travailleurs sociaux ainsi que les nouvelles formes de gestion des organisations qui emploient les professionnels.L’action sociale, qui constitue certes un ensemble d’activités en constante évolution depuis les origines, connaît cependant, depuis une quinzaine d’années, une série de mutations accélérées qui ne manquent pas de laisser perplexes acteurs et observateurs. Pour ne se référer qu’aux dernières réformes, on peut mentionner en vrac les textes législatifs qui, dans des visions larges ou au contrairesectorielles, ont modifié des cadres d’action déjà passablement bouleversés depuis le début des années 1980. Une première salve a été tirée à la fin des années 1990, avec le monument que constitue la loi relative à la lutte contre les exclusions, la création de la Couverture maladie universelle (CMU) ou encore de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA). L’encre de ces textes n’était pas encore toutà fait sèche que l’action sociale était rénovée par la loi n° 2002-2 du 2 janvier 2002. Fin 2003, c’est le Revenu minimum d’insertion (RMI), flanqué du nouveau Revenu minimum d’activité (RMA), qui a été transféré aux départements. Puis est survenu l’acte II de la décentralisation, en 2004, qui a fortement modifié la carte des compétences et des attributions. Presque dans le même mouvement, le champdu handicap a connu à son tour une réorientation de fond en 2005, alors que la même année était votée une loi de programmation pour la cohésion sociale. En 2007, un train de lois en date du même jour a réformé rien de moins que la protection de l’enfance, le secteur de l’enfance délinquante, la protection des majeurs et a institué un « droit au logement opposable ». Ce n’est pas terminé, puisquepointent à

14

Informations sociales n° 152

Les dynamiques du travail social Des mutations sociales et institutionnelles d’ampleur

l’horizon le Revenu de solidarité active (RSA), les nouvelles Allocations de rentrée scolaire (ARS) avec leurs conséquences sur le régime juridique des établissements et services, le dénommé et très énigmatique « 5e risque », une nouvelle réforme de...
tracking img