Prison en france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 34 (8450 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Prison en France
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher
Le centre de détention de Roanne

Les prisons françaises sont gérées par l'Administration pénitentiaire (rattachée au ministère de la Justice depuis 1911). Elles font partie des lieux privatifs de liberté. Le rôle de la prison en France est, d'une part, de protéger la société contre lesindividus dangereux, et d'autre part de mettre en œuvre leur réinsertion.

Les personnes détenues sont :

* soit en détention provisoire, en attente ou en cours de jugement donc présumées innocentes. Leur libération pourrait poser des problèmes, notamment en ce qui concerne leur éventuelle fuite, le fait qu'elles puissent influencer les témoins ou troubler l'ordre public ;
* soit condamnéesdéfinitivement, après avoir épuisé toutes les voies de recours (appel, opposition, cassation) par une juridiction répressive à une peine de prison.

Sommaire
[masquer]

* 1 Histoire
* 2 Établissements
o 2.1 Maisons d'arrêt
o 2.2 Établissements pour peine
o 2.3 Autres établissements pénitentiaires
o 2.4 Liste des établissements
* 3Politique pénitentiaire
o 3.1 Construction d'établissements
o 3.2 La rétention de sûreté
o 3.3 Loi pénitentiaire
* 4 Critiques
o 4.1 Rapports institutionnels et associatifs
o 4.2 Conditions de vie
+ 4.2.1 Surpopulation
+ 4.2.2 Santé
+ 4.2.3 Sexualité
+ 4.2.4 Mélange desprisonniers
+ 4.2.5 Détenu particulièrement signalé
+ 4.2.6 Bibliothèques
o 4.3 Maintien des liens familiaux
o 4.4 Réinsertion
+ 4.4.1 Formation
+ 4.4.2 Travail
+ 4.4.3 Sorties
* 5 Notes
* 6 Articles connexes
* 7 Documentation

Histoire [modifier]

Quelques dates clés :

-Code pénal de 1791 : la prison est un lieu de punition mais aussi celui de l'amendement du condamné, par le travail et l'éducation.

- 1810 : Le Code pénal privilégie le principe de prison châtiment.

- 1911 : L'administration pénitentiaire est rattachée par décret au ministère de la Justice. Depuis 1795, date de la création de l'administration des prisons, elle relevait en effet du ministèrede l'intérieur.

- 1945 : La réforme Amor institue la politique d'amendement et de reclassement social du condamné. Parmi les 14 points de cette réforme, on trouve le principe de la modulation des peines et le principe du travail comme obligation et comme droit.

- 1959 : Création du sursis avec mise à l'épreuve.

- 1975 : Création des centres de détention orientés vers la réinsertion etle développement des peines de substitution.

- 1981 : Abolition de la peine de mort.

- 1983 : Création de la peine de travail d'intérêt général. Réforme des droits des détenus.

- 1987 : Les missions du service public pénitentiaire sont précisées. Certaines d'entre elles peuvent être concédées à des groupes privés.

- 1994 : Réforme de la prise en charge sanitaire des détenus.

- 1999: Création des services pénitentiaires d'insertion et de probation (SPIP) regroupant dans une structure unique les activités liées à la réinsertion.

- 2002 : Loi d'orientation et de programmation pour la Justice : sécurisation et humanisation renforcées des établissements pénitentiaires, 13 200 places de prison vont être construites.

- 2004 : La loi portant adaptation de la justice auxévolutions de la criminalité développe les aménagements de peine pour lutter contre la récidive.

- 2006/2007 : Les nouvelles règles pénitentiaires européennes, adoptées le 11 janvier 2006 par les 46 Etats membres du Conseil de l'Europe, deviennent la charte d'action de l'administration pénitentiaire.

Le musée national des prisons :

le musée a été aménagé en 1995 dans la maison d'arrêt de...
tracking img