Prison et alternatives

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (690 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Partant du constat que la prison est criminogène, qu'attend-on au 21ème siècle de l'enferme-ment ?
Quelles alternatives à la privation de liberté pouvons-nous envisager ?-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Que signifie "la prison" :
La prison est un établissement pénitentiaire clos, lieu de détention aménagé pour recevoir des individus qui ont été condamnés par les tribunaux à une peineafflictive et/ou infamante priva-tive de liberté ou des prévenus en instance de jugement.

Peine infamante : Participe présent de l'ancien verbe infamer, « déshonorer, diffamer », em-prunté du latininfamare, « faire une mauvaise réputation à quelqu'un », qui porte infamie, qui déshonore, qui atteint le condamné dans sa personne morale. Qui dégrade, déshonore. Il se trouve dans une situationavilissante.

Peine afflictive : dérivé du radical du latin afflictum, supin (l'un des temps primitifs du verbe latin) de affligere qui frappe directement la personne physique du condamné.

La détentionest l'action, le fait de retenir quelqu'un dans ce lieu, la prison.

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Nous sommes dans une société où la violence est quasiment devenue une nécessité pour ceux qui sesentent diminués ou écartés ; ces individus pensent que pour pouvoir atteindre leur but ou simplement avoir leur place dans la vie, il faut se battre mais, pas comme nous le voyons, se battreréellement, avec ses poings.

Cette forme de violence se retrouve plutôt chez les jeunes ; les personnes d'un autre âge ont d'autres motivations et d'autres arguments, j'oserai même dire que leur violence estsournoise.

C'est pourquoi, il convient d'analyser les comportements pour ne pas "mélanger" les individus et ainsi appliquer, pour chaque cas, un enfermement adapté.

Chaque année, il y a plus de100 suicides dans les prisons françaises. Ce chiffre est une cons-tante.

Ces suicides se produisent souvent à des moments particuliers : l'entrée et le choc de l'incarcé-ration, certains motifs...
tracking img