Problematique marche chinois

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 44 (10923 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire

➢ Introduction 3

Partie 1. Processus de la libéralisation des marchés et de leur ouverture

➢ 1- Informations générales 6

1.1- Fiche technique 6

1.2- Géographie et population 7

1.3- Histoire Erreur ! Signet non défini.

1.4- Situation économique et financière Erreur ! Signet non défini.

1.5- Intégration régionale 20

➢ 2-Engouement des sociétés étrangères pour le marché chinois 21

2.1- De profondes mutations internes 21

2.2- La Chine : un marché très attractif 21

2.3- Les principaux secteurs concernés par les IDE 22

2.4- Les formes d’investissements privilégiées 26

2.5- Palmarès des entreprises étrangères les plus performantes 26

2.6- Les principaux partenaires commerciaux 27

2.7- Lesinitiatives chinoises d’aides aux IDE 28

➢ 3- Les priorités de développement 29

3.1- Les priorités sectorielles 29

3.2- Les priorités géographiques 31
3.2.1- La « grande stratégie de développement de l’Ouest » 31
3.2.2- La dynamique des Zones Economiques Spéciales (ZES) 33

3.3- Développement des exportations de produits à forte Valeur Ajouté 34

➢4- La préférence pour les projets incluant des transferts de technologie et de know-how 34

➢ 5- Le système bancaire 35

5.1- Un secteur encore fortement étatisé 35

5.2- La réforme du système 36

5.3- Les acteurs étrangers 37

➢ 6- Conclusion partielle 37

➢ 1- Les difficultés majeures 39

1.1- La Bureaucratie chinoise 40

1.2- Les RessourcesHumaines 42

[pic]

Introduction

Le phénomène de la Chine intéresse de plus en plus le monde. Ce pays titanesque en tous points suscite depuis plusieurs siècles des questions récurrentes sur son rapport avec les autres collectivités culturelles ou nationales du monde contemporain. Une discipline lui est même consacrée : la sinologie. D’ailleurs ce statut spécial lui vient des responsableschinois eux-mêmes qui ont toujours considéré leur civilisation différente, ne se disaient-ils pas comme faisant partie de l’ « Empire du Milieu » ? . Oui, la Chine est définitivement différente, par ses particularités géographiques, l’immensité, la diversité du territoire, sa richesse anthropologique en un mot sa démesure mais aussi par les pas de géant qu’elle a accompli dans le domaineéconomique, et ce depuis la fin des années 1970.

La question de son ouverture à l’économie mondiale se pose sur ce pays plus que d’autres moins connus et pourtant il n’a pas été toujours fermé à « l’autre monde ». La civilisation des Han a ouvert ses portes, par la route de la soie en lui permettant de nombreux échanges avec d’autres cultures, la Chine a ensuite accueilli de nombreuses influences(bouddhisme d’Inde, le Judaïsme, l’Islam), puis ce fut le commerce de l’Opium et ses deux guerres successives qui se terminent cruellement pour elle, puis la Chine autoritaire de Mao, qui l’a fermée au reste du monde.

« Plus d’un demi siècle après l’instauration du régime communiste, la Chine vit une triple mutation, résume Nicolas Lermant, à la mission économique de l’ambassade de France à Pépin.La Chine qui se confinait dans une économie étatique, fermée au monde extérieur est devenue un pays ouvert. Elle désire, dorénavant, sortir de l’autarcie et profiter des avantages que le reste du monde peut lui apporter. Elle passe d’une économie étatique et planifiée à une économie de marché , d’une économie rurale à une économie industrielle urbaine , et, enfin, de l’autarcie à l’ouverture surle monde »1.

Résultat : l’empire du Milieu est au sixième rang économique mondial, porté par une croissance inouïe de près de 10 % par an, depuis vingt ans !
Peu de nations ont changé aussi vite – et de façon aussi spectaculaire – que la Chine depuis les années soixante-dix. Libéralisant radicalement son économie, le pays le plus peuplé au monde a d’abord exporté des produits bas de gamme...
tracking img