Problematique d economies

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1928 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Ebauche de corrigés et éventuelles problématiques
du chapitre 7 :Intégration européenne et politiques économiques et sociales

1. Dans quelle mesure les zones régionales de libre échange favorisent-elles la prospérité mondiale ?

Le régionalisme va-t-il ralentir le développement économique du monde ? Ou bien va t’il répondre aux carences du multilatéralisme ?

I L’atteinte auxprincipes du multilatéralisme porte atteinte au bien-être mondial
II Ces zones sont appropriées à la situation actuelle
A Marginalisation des pays hors zones. (détournement de trafic+baisse des termes de l’échange)
A L’OMC autorise ces zones.
B Multiplication des conflits entre blocs
B Les accords sont signés avec des pays voisins entre lesquels la probabilité d’échanger est trèsimportante

2. Montrez que l’intégration économique peut favoriser les pays européens les moins développés, mais que l’élargissement de l’union économique se heurte à des difficultés.

L’ entrée de 10 nouveaux pays en 2004 dans l’union européenne va t’elle être à l’origine d’un phénomène de rattrapage comparable à celui obtenu par la Grèce, Le Portugal ou l’Espagne ? Ou bien les politiqueséconomiques vont-elles être incapables d’atténuer les différences ?

I : la constitution d’un espace économique unique peut accélérer le développement des pays européens les plus pauvres .
II Mais un doute subsiste dans la capacité des politiques économiques à réduire les inégalités .
A Elargissement des possibilités de production et de consommation (économie d’échelle, bienfaits de la concurrence)A l’Union européenne ne dispose pas des moyens budgétaires requis (transferts financiers supplémentaires, Risque de blocage des institutions
B à condition que des politiques appropriées soient mises en place (réductions des inégalités régionales
B Le libre échange comporte des inconvénients (concurrence de pays à coût salarial ,dumping social sanctuarisation de la loi du marché)

3.Dans quelle mesure la participation a l’union économique et monétaire européenne est-elle favorable aux pays membres ?

I L’U.E.M a des effets positifs
II L’U.E.M présente des effets pervers
A : Une chance pour la croissance économique (augmentation de la concurrence + critère de Maastricht favorables.)
A Le carcan pesant sur les politiques de relance de type keynésien :(politique de laBCE restrictive, politiques budgétaires procycliques).
B : Renforcement de la place de l’Europe politique, politiques budgétaires en théorie plus autonomes (triangle Mundell, baisse de la contrainte extérieure), €concurrence $)
B Une construction inachevée (Risque de concurrence fiscale et de dumping social, manque de coordination, déficit démocratique)



4. Après avoir rappeler lescaractéristiques des politiques économiques menées depuis les années 1980 par les pays industrialisés, vous vous demanderez si ces politiques ont atteint leurs objectifs.

I L’abandon des politiques keynésiennes
II Le bilan des politiques libérales
A Contestation des politiques keynésiennes (contrainte extérieure, théorie monétariste et théorie de l’offre)
A Désinflation mais croissancelente.
B Des politiques conjoncturelles d’austérité (politique monétaire restrictive, monnaie forte, lutte contre l’inflation prioritaire)
B Coût social élevé (chômage, précarité augmentation des inégalités et de la pauvreté)
C Des politiques structurelles de retour au marché (privatisations, déréglementation, politiques sociales démantelées) C Un nouveau capitalisme (globalisationfinancière, actionnaires au pouvoir.)

5. Dans quelle mesure la mondialisation limite-t-elle les marges de manœuvre des politiques économiques ?
I la globalisation limite l’autonomie des politiques conjoncturelles et structurelles II la mondialisation ne signifie cependant pas la fin des politiques économiques
A 3 dimensions (ouverture internationale, globalisation financière, développement...
tracking img