Procter

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3683 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le changement des plans de carrier des étudiants face à la crise
La crise économique qui a affecte la Roumanie a partir de 2007, a eu des influences négatives qu’on peut encore les ressentir même aujourd’hui : des licenciements significatifs dans tous les domaines d’activité, la réduction des salaires et la difficulté de trouver un emploi.
Parmi les catégories les plus affectées se trouvent lesétudiants. A cause de manque d’expérience à laquelle on ajoute l’hostilité de l’environnement économique, les employeurs évitent de collaborer avec les jeunes.
L’étude de cas va se baser sur l’analyse et l’interprétation des questionnaires appliques sur un échantillon de 100 étudiants pour identifier les nouvelles tendances dans le choix d’un emploi. A partir des résultats, notre contributionpersonnelle va se concrétiser dans une prévision en ce qui concerne la dynamique du marche de travail dans les prochaines 2 années pour les jeunes professionnels. Notre recherche sera conclue avec une série de propositions qui peut aider les étudiants dans le processus de leur développement professionnel pour faciliter cette démarche.

Introduction

La crise mondiale qui a éclaté à l’automne de2007 et qui à eu des percutions mondial notamment en Roumanie a frappé les jeunes des deux sexes plus que les autres catégories de la population. Ceci dit elle a eu des influences négatives qu’on peut encore les ressentir même aujourd’hui : des licenciements significatifs dans tous les domaines d’activité, la réduction des salaires et la difficulté de trouver un emploi. En effet, le chômagedes jeunes a fortement augmenté dans la foulée de la crise et, dans les pays qui connaissent aujourd’hui une reprise économique tels que la Roumanie, la création d’emplois est malheureusement trop faible pour empêcher que le chômage augmente encore chez les travailleurs relativement inexpérimentés, comme les jeunes diplômés.

Avant la crise, l’emploi des jeunes était plus élevé que celuides adultes et un grand nombre de jeunes porteurs de diplômes supérieurs qui avaient un emploi, surtout parmi les jeunes filles, exerçaient un travail relativement non qualifié ou informel, ce qui constitue un gaspillage important de ressources humaines et une source de déception chez les jeunes et leurs familles. Les perspectives d’emploi restant limitées, beaucoup de jeunes pourraient estimerqu’il y a peu à gagner à poursuivre l’enseignement ou la formation, ce qui aurait des conséquences socioéconomiques négatives. En outre, le manque de possibilités de travail décent dans les pays en développement avait incité bon nombre de jeunes qualifiés à émigrer.

Compte tenu de la gravité de la situation, on craint que, si des mesures urgentes ne sont pas prises, la situation des jeunes nedevienne intenable et constitue une menace pour la cohésion sociale. De plus, les jeunes représentent une ressource précieuse pour l’économie, les entreprises et la société. Favoriser des emplois meilleurs et plus nombreux pour les jeunes est dès lors une des dimensions essentielles du Pacte mondial pour l’emploi, et cet objectif a également été mis en exergue dans de récent communiqué desministres du Travail et de l’Emploi

.

Partie A. Quel a été le sort des jeunes depuis le début de la crise?

Depuis le début de la crise, le taux moyen de chômage des jeunes a augmenté, soit la plus forte augmentation en deux ans jamais enregistrée...
Les jeunes souffrent plus que les autres catégories de cette situation, parce qu’ils entrent sur le marché du travail à un moment où lacréation d’emplois est limitée. Les jeunes qui ont du travail exercent souvent des emplois précaires et risquent dès lors plus que leurs homologues adultes de perdre leur emploi.
Cette dynamique, combinée avec la gravité de la crise, a entraîné une dégradation marquée de la position des jeunes sur le marché du travail. Dans les pays pour lesquels on dispose de données, le taux de chômage...
tracking img