Production us

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 33 (8234 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
R. Siegfried

L'esprit et les méthodes de la production industrielle aux ÉtatsUnis
In: Norois. N°10, 1956. pp. 129-146.

Citer ce document / Cite this document : Siegfried R. L'esprit et les méthodes de la production industrielle aux États-Unis. In: Norois. N°10, 1956. pp. 129-146. http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/noroi_0029-182X_1956_num_10_1_1120

N° 10- 3e ANNÉENOROIS

AVRIL-JUIN

1956

L'esprit

et

les

méthodes

de la production industrielle aux Etats-Unis (l) par André SIEGFRIED Membre de l'Institut

La révolution industrielle du xvme siècle a renouvelé la face du monde. C'est l'Europe qui en a été l'initiatrice, mais ce sont les États-Unis qui en ont tiré, au xxe siècle, toutes les conséquences, avec un caractère d'intégralité dans unmilieu et selon des pro portions, que l'Europe ne pouvait donner. Dans ces conditions, si l'Europe a été créatrice, les États-Unis, dans une seconde phase, l'ont été également. La portée de la méthode américaine de pro duction est en effet considérable. On l'assimile généralement au machinisme et c'est exact. Mais c'est également plus général que cela. On y trouve un principe d'organisationcollective de masse, indépendant de tout instrument, de toute technique parti culière, s'appliquant en réalité au travail collectif de la product ion, susceptible d'être appliqué à n'importe quelle production. et C'est là, c'est-à-dire dans l'organisation, et non dans la pure technique^ que les Américains sont véritablement des créateurs. De ce point de vue la transformation qui a été apportée àl'indus trie États-Unis à la fin du xixe siècle et au début du xxe siècle des est un phénomène dans l'histoire de la production qui est de tout premier ordre. Actuellement, il y ai donc une méthode américaine de production qui est imitée dans tous les pays, sur tous les conti nents ; c'est une espèce de corrosif qui s'attaque à toutes les formes de civilisations et qui, lentement, les altère enrenouvelant vérit ablement la face du monde. Avant d'entrer dans l'analyse proprement dite des méthodes américaines, il convient d'étudier les conditions et les circonstances (1) Cet article est extrait d'une conférence faite le 15 mars 1955 par M. A. Siegfried devant le personnel des Cours Complémentaires de la Seine et dont la sténotypie a paru dans le Bulletin Mensuel de V Association Nationale dupersonnel des Cours Complément aires, septembre-octobre 1955, pp. 25-41 (P. F.). n° 53,

130

ANDRÉ SIEGFRIED

particulières de la production aux États-Unis parce que l'Amérique n'est pas l'Europe. I. - CONDITIONS PARTICULIÈRES DE LA PRODUCTION AMÉRICAINE I. Abondance des ressources naturelles. Les ressources naturelles des États-Unis sont immenses et elles sont neuves. Sans recourirexagérément aux chiffres, il est inté ressant de souligner le pourcentage dont bénéficient actuellement les Américains dans la production mondiale. Ils occupent seulement 6, 7 % des terres émergées de la terre ; mais ils produisent 47 % de la houille, 51- % du pétrole, 62 % du minerai de fer, 62 % de l'aluminium, 55 % des phosphates naturels, 40 % du minerai de plomb, 60 .% du maïs, 50 % de la viande. Lesressources naturelles et agricoles sont donc abondantes, disponibles sur place, d'accès généralement facile et en quantité souvent illimitée. Il y a sans doute quelque vieillissement qui se fait sentir, mais ce vieillissement est à son début et, depuis quel ques années, il est largement compensé par les progrès extrêmement rapides de la production synthétique, de telle sorte qu'actuellement lesÉtats-Unis bénéficient pour les matières premières d'avantages que l'Europe, malgré tous ses dons, ne possède pas. 2. Une main-d'œuvre chère. En second lieu, le cas particulier des Etats-Unis c'est que les salaires y sont les plus chers du monde. Le patron court après l'ouvrier, surtout depuis la suppression de l'immigration voilà une trentaine d'années. Comme conséquence il s'ensuit une cherté...
tracking img