Profession de foi du vicaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (991 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ntroduction

Le texte sur lequel nous réfléchissons est extrait de la Profession de foi du Vicaire Savoyard de Jean Jacques ROUSSEAU, édition G.F papes 89-91.
Dans ce texte l’auteur défend l’idéeselon laquelle nous ne sommes pas nés avec la conscience qui, du reste est l’instance privilégiée qui sépare
l’homme de l’animal.La conscience n’est donc pas innée contrairement, selon l’auteur, auxsentiments qui sont intrinsèquement liés à notre manière
d’être ; C'est-à-dire relatifs à notre nature.Le texte peut être structure en trois mouvements.
Dans le premier mouvement qui couvre lepremier paragraphe auteur fait la différence entre les sentiments qui sont innés et la conscience qui est acquise.
Dans le deuxième mouvement qui couvre le deuxième paragraphe l’auteur explique quel’est par la conscience que nous effectuons le jugement du bien ou du mal.
Dans le dernier paragraphe, il est question du rapport de la conscience au monde

Développement

Dès l’entame de son proposl’auteur déclare une formule qui rappelle l’empirisme, car il pense que notre premier rapport au monde est le sentiment, c'est-à-dire la
« sensibilité ». Cette dernière fait appel d’abord aux organes desens. Voila pourquoi, notre sensibilité vient d’abord avant que « l’intelligence » soit effective.
Il en résulte alors que les sentiments tels que « l’amour de soi » qui est un sentiment naturelqui porte tout animal à vouloir préserver sa propre conservation. En
revanche, « l’amour de soi chez l’homme est dirigé par sa raison mais il est modifié par la pitié qui implique l’intelligence.Il enest de même de ce que l’auteur
appelle « la crainte de la douleur » et « l’horreur de la mort », « le désir du bien être » qui s’inscrivent dans le cadre de l’angoisse existentielle qui est innéechez l’homme.C’est ainsi que selon l’auteur l’homme « est sociable par nature » c'est-à-dire disposé à vivre en société naturellement. C’est d’ailleurs, ce rapport de
l’homme à la société que...
tracking img