Profession de l'enseignement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2271 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Barbier Romain
Fruleux Louis
Mahmoud Mohamed

Méthodes des sciences sociales

La profession d’enseignant

Au fur et à mesure des alternances politiques, des remaniements ministériels, des études sociologiques et comportementales sur les enfants, il est facile d’observer comme un « malaise » dans l’éducation nationale, avec cet agrandissement de la « fracture social » et des palliatifspédagogiques souvent inefficaces.
Selon Durkheim l’individu façonne et entreprend un processus de socialisation grâce à deux composantes essentiels dans une société.En premier lieu la famille, qui est l’instance la plus déterminante, et en deuxième lieu l’école qui participe à l’élaboration de la personnalité sociale. En France, du fait de son caractère certes multiculturel mais detraditition assimilassioniste, L’école joue un rôle majeur dans le processus de création du lien social.L’Apprentissage des valeurs communes, d’une Histoire universel,d’un attachement particulier à sa culture et sa langue,permet aux individus de se sentir appartenir à un groupe.
Mais si l’école apparait comme un vecteur de lien sociale aujourd’hui en France, ceux qui la représente ,les professeurs ont vuleurs statut au sein de la société altéré.Il devient donc légitime de s’interroger sur le rôle que le professeur tiens aujourd’hui dans la société française.

Autrefois idolatré, respecté, considéré comme un modèle et écouté, l’enseignant du 2eme millénaire se voit déligitimé par ses propres élèves, ignoré par les responsables politiques, et accusé par les parents.
Afin d’orienter notrerecherche, il convient de formuler plusieurs postulats de départ :
* L’enseignant n’a plus le même poids dans la société actuelle
* L’image du professeur est modifié, passant d’une domination charismatique, à une domination réglementaire.
* Les mœurs sont des facteurs de changement pour la profession

Démarche :
Afin de vérifier ses axiomes nous avons opté pour la démarche suivante :a. Récolter les avis : - premièrement des enseignants eux-mêmes , ceux du primaire , et de les interroger sur :l’évolution du respect de leurs autorités, des programmes qui sont ou non en adéquation avec les changements sociétaux et enfin de la complexité des réformes politiques des 30 dernières années. Pour cela, il faut donc des enseignants avec une certaines experiences qui nous permettra denous éclairer sur l’évolution du statut d’enseignant.
-L’avis des étudiants est ici également un élément majeur car il nous renseignera sur la perception de l’enseignement de la part de ceux qui le reçoive directement. La ligne rouge sera ici l’utilité de l’instruction reçue dans la vie en société.
-Enfin lesentiment des parents n’est pas négligeable non plus, l’enseignement reçue par leurs enfants est-il une menace, une concurrence ou un complément à la préparation de l’apprentisage des valeurs en société.

Il s’agira de comparer les réponses au questionnaire en fonction de l’age principalement pour percevoir l’évolution et la réception de l’enseignement. Le questionnaire a été conçu pour être remplien dix minutes. Il consiste à répondre à un nombre d'affirmations à choix multiple. Le nombre de questions est approximativement de 15. Le meilleur procédé nous a semblé être celui du questionnaire, avec des questions ouvertes et larges, englobant beaucoup de sujets. Nous avons longuement réfléchis sur les questions proposées pour éviter que celles-ci soient trop directrices et qu’ellesrenvoient de manière non assumé à des esquisses de réponses.Ils s’agit d’interrogations neutres pour éviter d’influencer les personnes intérroger même si les questions peuvent paraitre aux premiers abords évidentes et banales.

Terrain :
Primaire : Cette institution nous parrait être la plus intéréssante car elle symbolise le début du partage entre la Famille et L’Ecole. L’enfant sort du registre...
tracking img