Projet finance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2309 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION

L’histoire de la crise financière est parsemée de périodes d’euphorie suivies de brutaux retours à la réalité. La crise financière, est une crise qui touche les marchés boursiers, et les marchés des crédits d’un pays ou d’un groupe de pays. Différentes crises se sont succédées aux cours des quatre derniers siècles sans pour autant servir de leçon aux investisseurs etresponsables financiers.

La première crise de l’histoire a eu lieu en 1634 et concernait les bulbes de tulipes, plus tard en Angleterre et en France, les titres des premières compagnies par action furent emportés par la spéculation. Au XIX siècle aux Etats-Unis, plusieurs crises se succédèrent, touchant les investissements routiers, ferroviaires et immobiliers.

La crise de 1929 qui a commencé auxEtats-Unis précisément un jeudi 24 octobre 1929 à la Bourse de New York où 13 millions d'actions sont jetées sur le marché mais faute d'acheteurs, les cours s'effondrent entraînant une panique sur les marchés boursiers, cette crise s’est propagée partout dans le monde.

Au deuxième semestre 2006 la crise des subprimes (crise immobilière) va être le début d’une nouvelle crise tournante quiprend de jour en jour de nouvelle envergure et qui touche le monde entier.

La crise du système financier Américain, enclenchée donc depuis le mois d’Août, avait pris ces derniers mois un caractère dramatique de l’avis des plus grands responsables économiques de la planète. Cette crise a des conséquences sur toute l’économie mondiale, aussi bien au sein des banques françaises, européennes engénéral, américaines, asiatiques qu’africaines. Traversant sa plus grande crise, depuis la seconde guerre mondiale, selon l’ancien président de la banque centrale américaine, ALAN GREENSPAN, la finance mondiale fait aujourd’hui face à un grand risque de rupture, pour le patron du fond monétaire international Dominique Strauss Kahn.

Comment en est on arrivé là ? Quel est l’impact sur l’économiemondiale et surtout sur la gestion bancaire d’une banque française aussi mutualiste que le Crédit mutuel ?

Nous allons étudier cette crise financière et nous pencher sur le cas du CREDIT MUTUEL une des banques françaises touchée par celle-ci.

Partie I.

1. La crise financière

Dans les milieux économiques, il est de bon ton de blâmer les responsables de la politique monétaire (BenBERNANKE aux Etats-Unis, Jean-Claude Trichet en Europe), alors qu’ils ont jusqu’à présent, et particulièrement aux Etats-Unis, joué un rôle remarquable et évité que le pire ne se produise. On reproche en particulier à la banque centrale américaine, et à son ancien président Alan Greenspan, d’avoir alimenté la bulle immobilière en laissant les taux d’intérêt trop bas (1% en 2003).

En réalité, lacrise financière vient dans une large mesure de la politique économique. Pour le comprendre, revenons à la source des maux de l’économie américaine.

La crise, on le sait, vient du secteur immobilier. Ici, des courtiers sans scrupule ont accordé des prêts léonins à des ménages qui n’avaient pas les moyens de devenir propriétaires de leurs maisons.

Ce système a été non seulement toléré, maisencouragé par l’administration américaine, via un ensemble de subventions et de garanties apportées aux emprunteurs. Citons, pêle-mêle : la détaxation des intérêts d’emprunt, la détaxation des plus-values immobilières, une garantie d’Etat apportée aux emprunteurs fournissant un apport personnel trop faible, ainsi que la suppression de toutes les régulations dans le secteur du crédit immobilier.Chacun devait pouvoir devenir propriétaire de sa maison.

Tout allait très bien, tant que les prix de l’immobilier montaient, et que tout le monde anticipait leur hausse. Les ménages propriétaires pouvaient alors faire valoir auprès de leur banquier que la valeur de leur habitation s’accroissait, donc que leur richesse augmentait, donc qu’ils pouvaient emprunter davantage. C’est ainsi qu’ils...
tracking img