Projet tourisme rural solidaire du sud maroc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4035 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Projet tourisme rural solidaire du sud Maroc
Résumé

Séminaire de Clôture du programme Tourisme le 25 juin 2008

Projet de tourisme rural au sud Maroc AFD/ADS – Résumé du rapport final – Juin 2008

1

1.

Un projet pilote de tourisme rural pour le sud Maroc

1.1 Préambule L'Agence de Développement Social a été chargée par l'Agence Française de Développement, sur cofinancements del'Union Européenne, de mettre en place et de réaliser un projet pilote de développement économique local fondé sur la mobilisation des MRE dans des projets d'investissements touristiques dans leur pays d'origine. L’association Migrations & Développement (M&D) a été chargée par l’ADS d’exécuter le projet Tourisme Rural ADS / AFD et d’assurer l’identification et l’accompagnement administratif ettechnique des migrants investisseurs impliqués dans le projet pour la mise en place de 21 auberges touristiques. 1.2 Hypothèses du projet Le potentiel touristique du Maroc (diversité des paysages et des climats, patrimoine bâti, patrimoine culturel, artisanat, gastronomie, hospitalité etc.) est sous-exploité. L’objectif fixé par S.M. le Roi d’accueillir 10 millions de touristes étrangers en 2010,contre 5 millions en 2001, ne peut être atteint que si le tourisme rural est développé dans toutes les régions du pays ; A l’horizon 2025, les experts de l’Organisation Mondiale du Tourisme prévoient un afflux touristique de 396 millions de touristes pour l’ensemble des pays riverains de la Méditerranée. Or, ils prévoient également que 312 millions de ces touristes seront concentrés sur le bord de laMéditerranée ;

Cela implique des investissements lourds « plage soleil » que les divers pays sont en train de réaliser. Si ces aménagements sont générateurs de devises et créateurs d’emplois, cette concentration spatiale, a des effets induits négatifs très importants : constitution de ghettos à fort pouvoir d’achat, exacerbation des frustrations dues aux inégalités sociales, pollution de laMéditerranée, dégradation de la biodiversité, concurrence pour l’eau, conflits fonciers, etc. ; A l’inverse, les zones rurales de l’intérieur du pays, les zones de montagnes, les petites villes de province ne bénéficient d’aucun investissement significatif dans le domaine touristique. Très peu de projets de développement touristique s’y développent, alors que les potentialités y sont très importantes,même si la mer et son fort pouvoir d’attraction n’y sont pas présents. Il est donc essentiel de développer, en parallèle, le tourisme dans les arrière-pays ; Il s’agira alors, principalement, d’un tourisme rural diffus, appuyé sur de petits investissements réalisés par les populations avec l’appui des collectivités territoriales. Ce

Projet de tourisme rural au sud Maroc AFD/ADS – Résumé durapport final – Juin 2008

2

tourisme-là est fortement créateur d’emplois, en particulier pour les jeunes. Il permet de responsabiliser des aînés, comme des jeunes gens, dans la création de petites entreprises touristiques. Il permet de mieux valoriser les productions locales. Il permet de renforcer les synergies entre les acteurs locaux du développement touristique ; • Une part croissante de laclientèle européenne, essentiellement de randonneurs et d’amateurs d’écotourisme au sens large, peut être drainée vers un réseau d'infrastructures touristiques mises en place dans des villages traditionnels (« douars ») à fort potentiel touristique, situés en zone de montagnes ; Les habitants des douars peuvent être les bénéficiaires directs de ces projets de « petites entreprises touristiques »,si une organisation ad hoc est mise en place pour l'ensemble de la filière touristique, depuis les bassins de clientèle de l'Europe occidentale, jusqu'aux établissements d'accueil construits dans les villages ; Les réseaux d'émigrés marocains présents en Europe, et plus particulièrement en France, pourraient être mobilisés directement pour réaliser des investissements à vocation touristique...
tracking img