Projet d'herboristerie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 31 (7731 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PROJET HERBANATURE : ECOLE MAROCAINE D’HERBORISTERIE [pic]

Préparé par : Ilham LAHBOUB ; Mina BOUCHOUKA ; Ouafaa EL BACHANI ;
Asmaa TERHZAZ ; Lamyae LEMNIOUI ; Oussama RHOUZLANI

Encadré par : Mme Karima GHAZOUANI

Année universitaire : 2008-2009

Présentation générale du projet………………...…………......………………3

1. Identification du service ………………………………………………….32. Opportunité d'entreprendre………………………………………………..3

3. L’environnement général du marché……………………………………...5

4. La présentation des promoteurs de projet ………………………………..7

5. L’autorisation d’exercice du métier………………………………………7

6. La structure juridique…………………………………………………….8

Etude économique…………………………………………………………………....11
1. Etude documentaire…………………………………………………….112. Etude de terrain ………………………………………..………………………....12

Etude technique du Le projet HERBANATURA…. ………………………….13

1. Choix du local…………………………………………………………...13

2. Description technique du projet………………………………………....14

3. Calendrier du projet……………………………………………………...21

4. Les actions commerciales……………………………………………….22

Etude financière………………………………………….…………….…….............28
1. Bilan prévisionnel ………………………………………………………..28
2. Comptes de produits et charges prévisionnel……………………………..30
3. Tableau financier………………………………………………………...…...……..31
ANNEXES………………………………………………………….…………………....34

Présentation générale du projet

Introduction :

Le projet HERBANATURA (Ecole Marocaine d’Herboristerie) a pour vocation de créer une école du même nom, spécialisée dans la formation dans le domained’herboristerie.

Ce projet émane de l’idée de saisir l’opportunité qui existe actuellement sur le Marché marocain et c’est celle du recours de plus en plus croissant aux méthodes naturelles d’automédication ou d’esthétique, ainsi un besoin de spécialistes dans le domaine est apparu. Le métier d’herboriste spécialisé ou des métiers annexes sera à l’ébauche de cette formation, pour combler lebesoin d’adapter les compétences nationales aux exigences du marché.

Le Maroc est aussi connu au niveau international par sa riche flore qui est malheureusement peu exploitée pour les besoins de la population à cause de la méconnaissance de ses bienfaits. Et on assiste au niveau du pays à nouvelle orientation mondiale vers les plantes en parallèle à un métier d’herboriste qui se développe eninformel.
EMH a pour objet majeur d’offrir un enseignement moderne et de préfigurer l’université privée de demain. Le cursus sera en permanente évolution, dans le but de précéder les tendances technologiques. Trois spécialités constitueront la base pédagogique de cette école à savoir : L’herboristerie générale, l’herboristerie esthétique et l’herboristerie médicale.
Après avoir fait une premièreévaluation de l’idée on a constaté les éléments suivants :
- Points forts du projet :
1. existence de besoin (forte demande)
2. tendance naturaliste à cause maladies et de la pollution chimique
3. obligation de donner un cadre légal, formel et reconnu aux herboristes au Maroc.
4. avantages concurrentiels : pas de concurrence au niveau du Maroc 
- Points faibles du projet :
1.non clarté de la loi régissant le métier d’herboriste (Voir annexe).
2. niveau besoin
3. possibilité de résistance des lauréats des pharmaciens
- Les conditions de réussite :
1. gagner la confiance des clients prospects (parents ; étudiants ; professionnels ; amateurs)
2. forte sensibilisation par une compagne publicitaire de grande importance.

1. Identification duservice :

• Formation diplômante en 3 ans, formation continue et par correspondance dans le domaine de l’herboristerie
• Cette école offrira des études d’enseignement dans l’herboristerie aux bacheliers toute séries: expérimentales, littéraires ; technique; et au niveau bac d’une durée allant d’une année à 3 ans pour l’obtention d’un diplôme reconnu...
tracking img