Prologue de st jean

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1653 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
En maçonnerie, la Bible contenant l'Evangile de Jean est appelée Volume de la Loi Sacrée. Elle est déposée sur l'autel des serments et ouverte au prologue de l'Evangile de Jean.
Saint Jean-Baptiste et Saint Jean l'Evangéliste sont évoqués dans le rituel du premier grade du REAA lorsque le V M déclare « ouverte au grade d’apprenti cette respectable loge de SAINT JEAN » puis lorsque leprologue est lu, et plus tard, lorsque le V M peut demander aux frères visiteurs qui ont demandé l’entrée du temple « d’où venez-vous mon frère ? », il est alors répondu «d’une loge de Saint Jean »
Lors de l’instruction de l’apprenti à la question « que fait-on dans une loge de Saint Jean ? » on répondra « on y tresse des couronnes pour la vertu »
Les symboles utilisés attestent d'une relationétroite entre les deux saints. En effet, Saint Jean-Baptiste est associé au solstice d'été (temps) et au tropique du Cancer (espace) et Saint Jean l'Evangéliste au solstice d'hiver et au tropique du Capricorne.
Le solstice du 24 juin marque le début de l’été ; celui du 27 décembre, le début de l’hiver. Ils sont fêtés par les francs-maçons lors des tenues et agapes des Saints Jean d'été et d'hiver.Cependant, le caractère symbolique des solstices ne coïncide pas avec le caractère général des saisons correspondantes. En effet, le solstice d’hiver ouvre la phase ascendante du cycle annuel ; le solstice d’été en ouvre la phase descendante – d’où le symbolisme gréco-latin des portes solsticiales représentées par les deux faces du dieu romain bicéphale Janus : l’une, celle d’un jeune homme(l’avenir, l’année qui commence) ; l’autre, celle d’un vieillard (le passé, l’année qui se termine). on voit donc dans les deux Jean la représentation des phases ascendantes et descendantes du soleil.
L’Église a remplacé le culte romain de Janus par celui des deux saints Jean en choisissant ces personnages parce qu’ils ont le même nom, et en plaçant leurs fêtes aux dates des solstices. Jean le Baptisteouvre la porte estivale et annonce le cycle d’obscuration. Jean l’Évangéliste ouvre la porte hivernale et annonce le cycle d’illumination : la Nativité à la fin du cycle estival et, un peu plus tard, durant le cycle hivernal, la résurrection du Christ. C’est pourquoi Jean l’Évangéliste rapporte lui-même dans son évangile les paroles du Baptiste : « Il faut que lui grandisse et que je décroisse ».Il faut aussi considérer le fait que les deux saints Jean sont des hommes et ils symbolisent, à travers les solstices, le Christ chronocrator, celui qui dirige, qui domine le temps – direction suprême de la vie et de l’univers, fonction céleste entre toutes, que seul un homme peut assumer.
Afin de conférer le titre de chronocrator au Christ, le symbole de ce dernier et de la chrétienté devientalors la croix, qui remplace le poisson. Bien avant de devenir l’emblème du christianisme, la croix fut en de nombreuses régions du monde, l’image du cosmos. Formée par l’intersection de deux perpendiculaires, la croix découpe l’espace en quatre. Or, quatre correspond aux saisons (printemps, été, automne, hiver), aux éléments (terre, eau, air, feu), aux points cardinaux (orient, midi, occident,septentrion), aux phases de la Lune (nouvelle, croissante, pleine, décroissante), à l’année (deux équinoxes et deux solstices), aux âges de la vie (enfance, jeunesse, maturité, vieillesse) et aux moments du jour (aube, midi, crépuscule, nuit) . On peut y ajouter le symbolisme de la règle de 24 pouces : la division de la journée du Maçon entre la prière, le travail, le repos et le sommeil. C’esttout cela que domine le Chronocrator ; les deux saints Jean le symbolisent par leur foi commune et les dates de leurs fêtes.
Il faut enfin regarder un autre point : Jean le Baptiste baptise les croyants dans l’eau ; on peut dire qu’il travaille « de ses mains », il est un « opératif », alors que Jean l’Évangéliste écrit et fait un travail intellectuel, il est un « spéculatif » : à eux deux,...
tracking img