Prologue gargantua

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2279 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
GARGANTUA : Prologue (texte n°1)

Introduction :

Au moment où Rabelais écrit Gargantua (1532-33), l’Evangélisme triomphait mais il subissait aussi ses premières persécutions. Comme marguerite de Navarre, sœur d’Henri IV, avait choisi un évangéliste pour prêcher le Carême, la Faculté de théologie, gardienne de l’orthodoxie catholique, réagit et déclencha une campagne de prédication menée parNoël BEDA. (celui ci sera exilé par le roi, dès 1533). Toutefois la Sorbonne ne plie pas et multiplie les interventions et obtient finalement de François Ier en 1533 (autorisation de tirer des bulles que le Pape Clément VII venait d’octroyait au roi pour enlever l’hérésie du royaume.

Prenant le masque du narrateur quelque peur sophiste, qui a choisi l’anagramme d’Alcofribas Nasier, Rabelaisdans son Prologue fait entrer son lecteur dans un espace d’écriture très particulier. Il s’adresse à nous sous le mode du rire, tout en nous demandant de le prendre au sérieux. Ainsi le texte se présente comme un paradoxe.

En quoi apparaît il représentatif de l’humanisme ?

Nous nous interrogerons dans un premier temps sur la joie de vivre que le narrateur transmet dans sa façon d’écrire.Puis, nous découvririons, sous le masque d’Alcofribas Nasier, la rigueur d’un humaniste, alliant la méthode inductive et le raisonnement analogique. Enfin nous nous interrogerons sur la fonction de l’écriture et le statut du narrataire.

I/ La joie communicative d’un humaniste : Alcofribas Nasier, personnage batteleur qui envoûte sont auditoire par le sortilège de la parole

1/ Le comique desalliances de mots et des coqs à l’âne

« Beuveurs très illustres et vous vérolés très précieux » : oxymore et allitération en v , apostrophe au lecteur, élite sous le signe du vin et de la laideur
• Volonté de rire ( tout assimiler par des énumérations où s’allie
- des référence mythologique l.9 (Harpys satires)
- la culture populaire par des expressions toutes faites qui perdent leursens « l’habit ne fait pas le moine l.45
et présente à l’imagination des situations cocasses « oisons bridés » (synonymes) l.9
Rythme ascendant des énumérations l.20-24 : jeux sur les mots où le signifiant l’emporte sur le signifié (face sonore plus importante que le sens) ( renforcement du délire verbal
Fantaisie grivoise : titres de l’auteur en partie réels ou imaginaires

2/ Le délireverbal des énumérations provoque un comique de l’excès
Amour excessif des mots ( soif de connaissance de l’homme au 16ème siècle
Longues énumérations : baumes et pierre précieuses l.14-16 (médecin)
Répétition de Silène (deux sens : boîte et maître de Bacchus) témoin érudition de Rabelais
- Nom d’un animal fantastique en appelle un autre : énumération l.9-l.11
Inspiration Platon (Banquet)
Jeupolyptotique sur « moine « monacal » et paronomase (association de deux mots au sonorité similaire mais sens différent) « moine « moins » l.45-47
Construction inversée « pauvre de fortune, infortuné en femmes » l.22-23 jouant sur suffixe privatif « in »
Enumération antithétiques : l.19-25( l.27-30 illustre ( entre dehors et dedans
L.8 énumération figures joyeuses et frivoles (fines droguesl.14-15 ( intérieur précieux
Longue description laideur physique de Socrate l.18 (en prenant le lecteur à partit)
Insistance sur apparence joyeuse et insouciante par répétition anaphorique en « toujours » l.23-25 ( mise en valeur de la céleste et appréciable drogue transformé en divin savoir ( cf. registre de Gargantua)
Suivie énumération élogieuses talents Socrate

3/ Le réel transfiguré par lafiction rabelaisienne ( renvoie à notre propre mystère)

le sortilège verbal révèle l’enthousiasme de l’auteur, qui nous entraîne dans un monde de fiction, où il présente à sa façon le philosophe Socrate.

Socrate devient personnage pantagruélique
ridicule de son allure souligné par détails caricaturaux « le nez pointu » « le visage d’un fou » l.20
apparence d’un bon buveur qui profite...
tracking img