Propos sur l'autobiographie, jacques borel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3416 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire Théorique sur le texte de Jacques Borel Propos sur l'autobiographie, Préface

La vocation littéraire se traduit par une poussée interne, elle constitue donc un élan vital pour l’écrivain, d’après la théorie de Judith Schlanger dans son œuvre intitulée La Vocation, publiée en 1997. La vocation entretient un lien étroit avec l’autobiographie. En effet, ce cheminement de la vocationqui part de l’intérieur pour se réaliser dans la réalité, est exprimé aussi dans le texte de Jacques Borel sur l’autobiographie. Cette poussée intérieure se traduit dans son texte, Propos sur l’autobiographie, publié en 1994, par la prise de conscience de l’écrivain qui est travaillé par sa mémoire. Cette mémoire individuelle serait le moteur de l’autobiographie. L’autobiographie ne serait pasqu’une écriture de soi, elle engloberait la recherche identitaire de l’auteur, ainsi qu’un certain déterminisme. Cette notion de déterminisme, présent à la fin de son propos, met l’écrivain dans un milieu socioculturel, parental, qui aurait pour fonction de le former dès sa naissance. Cette idée, nous la retrouvons dans chacune des trois œuvres au programme. L’âge d’Homme (1939), de Leiris, lesinfluences sont diverses, elles se traduisent par des rappels mythologiques, ou bien un environnement familial lié à l’art ; des conditions favorables pour se diriger vers l’écriture. Dans Enfance (1983), Sarraute, a aussi été bercé dans la littérature avec sa mère qui était écrivain, mais sa formation est plus tournée vers son apprentissage scolaire, enfin Guyotat dans Formation (2007), est, comme letitre l’indique, un apprentissage continuel, qui le fait passé d’une vocation à l’autre, pour enfin se fixer dans la littérature.
L’essai de Borel, s’inscrit dans une période où la question du genre autobiographique dans les œuvres contemporaines est largement remise en question. Ici, son texte fait paraître une nouvelle forme autobiographique, qui serait centrée à la fois sur l’autobiographe quiferait une sorte de psychanalyse, en faisant remonter l’inconscient au conscient, à l’aide de l’outil mémoriel. Cependant, cette recherche de soi ne passe paradoxalement pas que vers soi, elle est tournée vers les autres, qui ont une fonction vitale dans la formation de l’écrivain. Ainsi, Borel est amené à s’interroger sur l’autobiographie, en la pensant comme une « imagination (…) statique,immobile, plus organiquement liée à la mémoire et qui est la faculté de former, ou de revoir des images (…) descendues toutes vives dans l’être, d’où fixées ou secrètement métamorphosées par le long séjour qu’elles y ont fait, elle remontent comme d’elles-mêmes obséder, lanciner l’écrivain ou bien encore à la recherche desquelles celui ci s’aventure » tel est la thèse de Borel. Dans sa thèse, onretrouve les termes même de la psychanalyse tel qu’ « obséder », l’image de la remontée des « images », c’est à dire des souvenirs. Ainsi on peut se demander si l’écriture autobiographique est centrée sur une écriture à la recherche de soi même raccrocher au monde extérieur.
Dans une première partie, nous étudierons la thèse de l’auteur et ses différents arguments qui vont du plus évident, celle del’extériorisation par l’écriture et la recherche identitaire, et afin de justifier le statut d’autobiographe il donne une autre perspective que le retour sur soi, une perspective qui engloberait l’auteur et ses influences provoquées par un autre que lui-même. Puis nous montrerons les limites de son propos.

Borel se questionne sur son écriture qu’il trouve trop « autobiographique » et pourtantil s'attribut « le don d’invention qui caractérise traditionnellement le romancier », c’est sur ce questionnement que s’ouvre notre extrait. Borel va donc distinguer deux sortes d’imagination : celle du « romancier » et celle de l’autobiographe. Il dissocie donc le travail de romancier et celui d’autobiographe. Toutefois, il parlera « de romancier de soi-même » dans la suite de son propos. Il...
tracking img