Protection des personnes fragiles par nature dans les conflits armés internationaux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 187 (46503 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
SOMMAIRE

*****
***
*

Liste des abréviations

Introduction

1ère Partie : Les garanties fondamentales de protection humanitaire des personnes fragiles par nature dans les conflits armés.

Chapitre I : Les règles générales de protection
Section 1 : La protection des personnes fragiles, membres de la population civile
Section 2 : La protection des personnes fragilesau pouvoir de l’ennemi


Chapitre II : Les règles de protection spécifiques
Section1 : Les règles de protection spécifiques aux enfants
Section 2 : Les règles particulières de protection des femmes


2ème Partie : La mise en œuvre de la protection des personnes fragiles par nature

Chapitre I : Les moyens de mise en œuvre
Section 1 : Les moyens préventifsSection 2 : Les moyens répressifs


Chapitre II : Un système de protection en quête d’effectivité
Section 1 : Un système déficient
Section 2 : Pour une redynamisation de la protection

Conclusion générale

Liste des abréviations :




- CICR  : Comité International de la Croix Rouge


- DIH  : Droit International Humanitaire

-CPI  : Cour Pénale Internationale

- DIDH  : Droit international des Droits de l’homme

- OMS  : Organisation Mondiale de la Santé

- CIJ  : Cour International de Justice

- CPJI  : Cour Permanente de Justice Internationale

- TPI  : Tribunal pénal international

- TPIY  : Tribunal pénal International pour l’ex Yougoslavie

-TSSL  : Tribunal Pénal Spécial pour la Sierra- Léone

- DIHC : Droit International Coutumier

- TPIR : Tribunal Pénal International pour le Rwanda

- ART.  : Article

- PA I  : Protocole additionnel aux Conventions de Genève, relatif à la protection des victimes des conflits armés internationaux
- PA II  : Protocole additionnel aux Conventions de Genève,relatif à la protection des victimes des conflits armés non internationaux
- ONU  : Organisation des Nations Unies
- UNESCO :
- ONG  : Organisation Non Gouvernementale























[pic]
















L’histoire de l’humanité, a toujours été marquée par des rapports de forces, des confrontations, des luttes arméesentre les nations, des peuples ou des individus. Les conflits armés, la violence aveugle, les actes de terreur demeurent une menace pour la sûreté et la sécurité d’innombrables personnes et sapent les efforts qui visent dans le monde à instaurer paix et stabilité durables. Ce phénomène perdure et continue à avoir des conséquences de plus en plus néfastes à divers points de vue. En effet, l’actualitémédiatise la complexité et la persistance de nombreux conflits armés aux multiples causes mais aux conséquences toujours dramatiques : régression économique, flux et reflux de refugiés et personnes déplacées, emploi de mines, de mercenaires et d’enfants-soldats, prolifération d’armes légères, etc.
Dans ce contexte, les victimes les plus nombreuses sont justement les civils et plusparticulièrement les personnes fragiles par nature à savoir les femmes et les enfants. On estime que pour la présente décennie la population civile représente environ quatre vingt pour cent du total des victimes des conflits armés. En effet, ces dernières ne sont pas épargnées par la violence des combats, que ce soit en raison de la dispersion des armes, d'erreurs dans l'identification des objectifs, d'attaquesindiscriminées les frappant aussi bien que des objectifs militaires ou encore d'attaques dirigées délibérément contre eux, dans le but de les terroriser ou par mesures de représailles. En interrompant les communications, en dispersant les familles et précipitant des populations affolées sur le chemin de l'exil, la guerre va également frapper les populations civiles à travers la rupture des...
tracking img