Protectionnisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1510 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Faut il craindre un retour du protectionnisme ?
Cette question bien qu'elle semble sortie d'une autre époque est pourtant de retour dans de nombreux esprits et il est certains qu'elle mérite réflexion. Il est intéressant de rappeler que le protectionnisme est une doctrine à la fois économique et politique appliqué par un pays afin de favoriser économiquement son pays, du moins c'est l'objectifrecherché par une telle pratique. La crise actuelle fait craindre un retour de ces pratiques. Notons cependant qu'il ne faut pas faire l'amalgame entre protectionnisme et autarcie. Le protectionnisme n'a pour objectif que de limiter les relations avec l'extérieur, l'autarcie elle, est la coupure radicale des relations avec l'extérieur. Pourtant est il nécessaire de le craindre ? Un retour decelui ci est il envisageable aujourd'hui ?

Il est intéressant d'observer que depuis la crise de 1929 le protectionnisme est devenu un véritable tabou à telle point qu'il fait peur. En effet aujourd'hui nombreux sont ceux qui associent le lendemain du jeudi noir à un enfermement des pays les uns sur les autres et à la terrible Seconde Guerre mondiale qui s'en est suivi. Cet enfermement setraduisant par des politiques protectionniste afin de « protéger l'emploi » et de favoriser les industries nationales. Peut on dès lors dire que c'est ce qu'il s'est réellement passé ? Et bien l'analyse de l'histoire nous a en effet montré que cette crise a réveillé de vieilles rancœurs amenant avec elle les nationalismes et les politiques protectionnistes. . John Kenneth Galbraith dira même quel'Allemagne avait mis en place une « politique keynésienne complète avant l'heure » Même si Keynes n'était pas favorable au protectionnisme sur le long terme, il l'était sur le cours terme chose observable dans « l’autosuffisance nationale » ou il fait un long plaidoyer en faveur du patriotisme économique. D'autre part notons l'enfermement de la France ou de l'Angleterre sur leurs colonies... Tout convergedonc vers cette idée que cette période a fait du protectionnisme un tabou, un tabou qui est devenu une crainte par la force des choses.
En effet, aujourd'hui le protectionnisme est craint parce-que c'est l'expression de la loi du plus fort. La loi de l'État qui favorise tel ou tel entreprise selon ses envies ( le coton aux États-Unis par exemple qui est très fortement subventionné ) .Instituant telle ou telle mesure à l'encontre des produits étrangers. D'autant plus qu'une politique protectionniste instaure des rivalités entre un consommateur qui se voit taxer pour financer des politiques subventionnistes, qui au final ne profite qu'au producteur qui tire tout le bénéfice de ses ventes. La crainte existe de voir naître au sein même d'une nation des rivalités. Car c'est le problème estbien là, en touchant aux deniers de la populations on touche au bien être général.
La force du politicien défendant le protectionnisme est celle qui l'amène, quand ça n'est pas du nationalisme pur, à dire que celui ci est en faveur de l'intérêt général. Le protectionnisme a donc mené à des restrictions de la liberté de penser au nom de cet intérêt. De plus lorsque Adam Smith pensait que lerôle de l'État était de défendre les riches contre les pauvres, il est normal d'associer une mesure de subvention d'une entreprise à la volonté de maintenir la classe dirigeante et ses privilèges. On a donc réussi à montrer que le protectionnisme était lié à une crainte fondée, pour autant peut on dire que celui ci est de retour ? Peut on affirmer qu'il est de nouveau d'actualité ?{text:soft-page-break}
Rappelons que la mondialisation concerne tout le monde et qu'on le veuille ou non l'ouverture des frontières et à long terme inéluctable. Pourtant le domaine économique semble touché ces derniers temps par un regain des stratégies protectionnistes, du moins en apparence. Qu'en est il alors réellement ? Y a t il réellement un retour du protectionnisme ?
Rappelons tout d'abord que le...
tracking img