Protocole compationnel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1236 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Hervé Guibert,Le Protocole Compassionnel
Édition Gallimard 1991.

« Protocole Compassionnel » est le deuxième livre des trois livres consacré à sa maladie,mêlant autobiographie et roman. A travers ses livres : « A l'ami qui ne pas sauvé la vie », « Protocole Compassionnel »,« L'homme au chapeau rouge » ,il nous dévoile sa maladie et son avancée .Hervé Guibert devenu presque aveugle tenta demettre fin à ses jours quatorze jours avant son décès suite à sa maladie. Quelques semaines avant son décès, il réalise un film, »La Pudeur ou L'Impudeur. » Le 27 décembre 1991, l'écrivain décède et il est enterré sur l'Ile d'Elbe.
Synthèse de l'histoire.
L’auteur raconte sa lutte contre la maladie, le SIDA qui devait l’emporter fin 1991. Il décrit l’univers hospitalier mais aussi son dernierséjour sur l’Ile d’Elbe. Dans ce livre Hervé Guibert raconte comment il se procure frauduleusement un médicament, le DDI (didanosine) car il est encore au stade de l'expérimentation et qu' il est réservé aux malades qui sont au dernier stade de leur vie, dans un protocole dit compassionnel, et qui fait suite au traitement de l'AZT lorsque celle ci ne suffit plus. Dès le début de ce roman, il nousdécrit sa tendresse intense échangée avec son ami Jules, qui lui, est résolu à la maladie et à l'accompagner dans la vie qui lui reste. C'est son ami Jules qui lui procure le DDI grâce à un jeune homme mort « la danseuse morte  » qui n' en avait plus l'utilité. Dès le début de la lecture nous voyons que c'est un homme en pleine souffrance physique,et qui a ce moment là, il pense déjà au suicide. Dessimples gestes sont pour lui sont une horreur et il y a beaucoup de douleur comparable à celle d'une personne âgée. Il n'avait plus envie de rien,ni même la force d'écrire. A ce moment là, il n'avait encore pas prit la décision de prendre le DDI car il se posait des questions en rapport avec le nombre de mort aux États- Unis suite à ce traitement,puis décida tout de même de le prendre. Unesemaine après, c'est suite à une série d'examens que la décision officielle de le mettre sous DDI fût prise, car d'après les résultats des analyses de sang ,l'écrivain était au plus bas. Le 13 juillet,l'auteur va mieux. Son taux de globule rouge remonte. Peut alors commencer cet incroyable voyage dans le soin médical. Hervé Guibert s’approprie le vocabulaire médical attenant à sa maladie,il apprend lesmots et les comprend sans effort. Il finit par comprendre sa maladie. Il nous raconte comment il perçoit le personnel médical, en particulier le docteur Claudette Dumouchel pour qui il semble y avoir de l'amitié voir de l'amour de la part d' Hervé Guibert.
Il nous décrit ses analyses de sang et ainsi nous dévoile ce qui ce passe au plus profond de lui en nous livrant les résultats et ainsil'avancé de sa maladie. Hervé Guibert nous raconte aussi les examens passés, comme par exemple, une fibroscopie qui pour lui a été vécu comme violente,voir barbare. D'après lui, il n'avait plus d'intimité.Tout son corps était sous l'emprise médicale et tout examen révélait ce qui était au plus profond de lui. Du coup, cette compassion finit par se retrouver partout : les amis qui aident, les gens dansle métro, les lecteurs qui apportent des mots gentils, une maison au bord de la mer pour quelques jours, et la rencontre avec un guérisseur. Dans son roman, quelques fois, l'auteur s'identifie à un enfant et à d'autres moments à un vieillard tellement il se sent mal dans son corps. Il dévoile tout sur lui. Il nous décrit des scènes de relation sexuelle ,avec une personne qu'il 'avait rencontréautrefois et ses paroles sont sans pudeur. Il décrit les petits gestes de sa famille et ses amis, et de ses thérapeutes qui l'aident dans l'évolution de sa maladie. Aprés son passage à la télévision lors d'une émission, il reçoit un appel téléphonique d'un ancien écrivain qui lui dit qu'une personne veut le rencontrer à Casablanca et qu'il peut le guérir. Malgré les quelques désaccords avec ses...
tracking img