Proust - combray - analyse et résumé

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2073 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Marcel PROUST, À la Recherche du Temps Perdu
Du Côté de chez Swann : Combray
Pistes de lectures
La mémoire Mémoire volontaire (de l'intelligence) : prise en défaut, > ne conserve rien du passé.
{text:list-item} {text:list-item}
Mémoire involontaire (des sensations) : suscité par une sensation, > est gardienne du passé
Épisode de la petitemadeleine : le souvenir du Combray est apparu lorsque Proust goûté le petit morceau de madeleine que sa tante Léonie lui a proposé avec du thé.
{text:list-item} {text:list-item} La construction progressive de la réalité « Nous remplissons l’apparence physique de l’être que nous voyons de toutes les notions que nous avons sur lui, et dans l’aspect total que nous nous représentons, cesnotions ont certainement la plus grande part ». (p.62)
« Un être réel, si profondément que nous sympathisons avec lui, pour une grande part est perçu par nos sens, c’est-à-dire, nous reste opaque, offre un poids mort que notre sensibilité ne peut soulever ». (p. 129)
L’évolution des personnages
{text:list-item} {text:list-item}
ceux qui pensent que sortir lui ferait leplus grand bien
ceux qui pensent qu'elle est plus gravement malade qu'elle > le disait
Certains étaient d'abord acceptés, mais ont montré qu'ils en étaient indignes
{text:list-item} {text:list-item}
Françoise
{text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item}
Legrandin
{text:list-item} {text:list-item}Swann
{text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item}
Le traitement du temps Dans les promenades du samedi et du dimanche, on peut constater deux différents traitement du temps : à la fois intérieure et extérieure.
Dimension temporelle précise
La vie de sa tante Léonie est décrited’une manière précise et mécanique (elle doit prendre sa pepsine à 3h, la visite d’Eulalie). C’est une habitude chez elle : le samedi, on déjeune 1h plutôt.
Dimension temporelle fictive
Durant ces promenades, aucune notion de temps n'est précisée. On est dans le souvenir, dans les successions des faits, dans le ‘passé’ (le flash-back). Le temps utilisé est l’imparfait, d’où l’impression dedurée des promenades. Il n’y a pas de correspondance possible entre ce temps fictif et le temps réel.
Le traitement de l’espace À Combray, il y a 2 côtés pour la promenade, complètement opposés : 2 portes pour sortir.
Le narrateur évoque les promenades quotidiennes effectuées du côté de Méséglise (ou de chez Swann) lorsque le temps était incertain, et du côté de Guermanteslorsque le beau temps le permettait. Ces deux côtés sont les gisements profonds de mon sol mental.
Le côté de Méséglise-la-Vineuse ou le côté de chez Swann
{text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item}
GuermantesLe côté de Guermantes est associé au beau temps, au désir de > vie mondaine (il rêve de pouvoir fréquenter un jour la duchesse > de Guermantes) et à l'intelligence des sensations. C'est > du côté de Guermantes que le héros réussira pour la première > fois à écrire un court passage sur les clochers de Martinville, > le plaisir d'écrire décuplant le plaisir de l'observation. > Ce succèsrestera isolé jusqu'au Temps retrouvé.
{text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item}
Un roman des essences Épisode de Bergotte
{text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item}
Personnages et la lecture...
tracking img