Psychiatrie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1722 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
*Généralité :
Lieu : Hôpital Pédiatrique.
Date : du 8 au 19 septembre 2010.
Horaire : Voir annexe.
Nom de la personne référente : Nadine Poydessus, responsable des stagiaires étudiants sur Bordeaux.

*Présentation du stage :
«Les Blouses Roses » est une association d’animation et de loisir au sein de l’hôpital pédiatrique, mais également depuis un certain temps auprès des personnesâgées en maisons de retraites, au final des bénévoles vont là où les services les sollicitent. Les blouses roses sont là pour apporter la joie de vivre et un peu de gaieté, à travers des activités, des ateliers, des loisirs artistiques et ludiques, permettant aux enfants malades mais aussi aux adultes de chasser leurs idées noires, de prendre confiance et de retrouver goût à la vie en étant actifs etcréatifs.
Les personnes, au sein de l’association, occupent des fonctions différentes, il n’y a pas de poste fixe, cela dépend de leurs envies mais aussi des places disponibles. Cela passe par le simple accompagnement des personnes, souvent affolées, au sein de l’hôpital, à l’accueil des enfants ne pouvant suivre leurs parents dans les différents étages, jusqu’à l’animation à l’hôpital de jour,dans les différents services, sans oublier les maisons de retraites ou la maison des parents.
Au cours de ces deux semaines, n’étant jamais avec la personne qui m’a recrutée, Madame Poydessus, j’ai pu l’apercevoir dans l’accompagnement des familles au sein de l’hôpital, les rassurant en leur montrant le chemin.

C’est ce concept chaleureux et utile pour autrui qui ma tournée vers cetteassociation. Le réconfort à travers le jeu, l’écoute à travers la création, on apporte un petit plus aux malades pour leur redonner le sourire et les soutenir dans leur lutte contre la maladie. La deuxième raison qui m’a conduite à choisir cette association, c’est le contact direct avec les enfants, leur souffrance et leur tristesse. Mais n’étant pas là pour les soigner directement, on entrevoitcombien le relationnel et l’écoute sont des points importants vers la guérison, ainsi que pour exercer le métier d’infirmière que se soit pour les adultes ou les enfants.
A travers cette association on ne perçoit aucun soin effectué aux malades, on n’a d’ailleurs pour la plupart aucune connaissance de leur maladie et cela importe peu pour les activités réalisées avec les enfants, on voit en quelquesorte le bon côté de la profession qui nous conforte dans notre choix, avant de se confronter directement à la partie technique des soins, la plus rigoureuse du métier mais toute aussi primordiale et enrichissante.

Les 15 jours passés dans cette association ont été extrêmement intéressants et bénéfiques sur le point de vue personnel. En effet, je rencontrais au cours de ma formation, desproblèmes au niveau de la maitrise de mes émotions et je commençais à me poser certaines questions. Grâce à ce stage, j’ai beaucoup appris sur moi-même pour gérer mes affectes. On est face à des enfants fragiles psychologiquement mais aussi physiquement, on est là pour leur apporter un peu de joie, de gaieté, leur faire oublier le temps de quelques heures leur maladie et l’hôpital. A leur côté, onoublie complètement qu’ils sont souffrants, ou ce que l’on peut ressentir en les voyant, on ne pense qu’à leur apporter un peu de bien être ; le reste n’a plus d’importance. Je me revois encore avec ce petit garçon, tellement heureux de créer un collier avec moi, ses yeux pétillaient, je voyais que je lui apporté quelque chose, qu’il était content. Il s’ouvrait un peu à moi, me racontait ses petitsproblèmes d’enfants de 5 ans, ce fut un moment très intéressant au niveau de l’échange avec autrui.
On apprend également à mettre une certaine distance avec ces enfants, cela est primordial notamment dans le service d’oncologie où je me suis rendue. Il faut savoir mettre un mur transparent, pour ne pas franchir les limites, mais bien sur cela ne doit en rien enlever le sourire, la bonne...
tracking img