Psycho interculturelle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2040 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Psychologie interculturelle
DOSSIER
MarieLiesse PERROTIN

Question (20 points)

En vous appuyant sur l’ouvrage de Sybille de Pury, expliquez en quoi « le malentendu peut être à l’origine de la compréhension » dans le cadre d’une médiation interculturelle en milieu scolaire. Votre réponse doit comprendre une introduction, un développement, une conclusion et ne pas excéder 6 pages.
Sybillede Pury : « Comment on dit dans ta langue ? », Paris, Les Empêcheurs de penser en rond, 1998.

Comment s’assurer que l’on comprend bien ? Que l’on est bien compris ? Quel est le rapport entre l’acte illocutoire, sa réalisation dialogique et le but de l’interaction ? Deux natifs peuvent en effet s’opposer lors d’une conversation à la suite d’un malentendu. Il suffit d’une mauvaise qualité d’écouteou de production, d’une erreur d’interprétation. A contrario celui-ci peut-il s’avérer bénéfique à la compréhension ?


Sachant que l’intercompréhension présuppose un « agencement de systèmes de coordonnées », les risques de malentendus se multiplient en situation exolingue. Les variations rythmiques, intonatives et kinésiques entre langue maternelle et langue cible peuvent faire obstacle àl’intercompréhension. De même, les différences informulées dans la structuration du temps, de l’espace, des objets et des relations humaines sont souvent à l’origine de contre-sens, de malentendus dans les relations interculturelles.
On trouve un problème d’intercompréhension lorsque l’intention communicative du locuteur est en décalage avec sa réalisation. Supposons que le locuteur veuille direjeune mais dise jaune, cela devient un malentendu si cette réalisation est comprise « autrement » par le récepteur qui poursuit l’interaction en fonction de sa propre interprétation. Même si l’intention communicative du locuteur est en accord avec sa réalisation, le sens peut ne pas être transparent pour le récepteur. Une distorsion entre la production langagière du locuteur et la réception deson interlocuteur peut donner naissance à un malentendu. Ainsi, quand l’enseignante demande aux apprenants d’écrire « un petit mot », c’est-à-dire un message, ceux-ci se demandent quel mot court ils doivent écrire.
Dans ces deux cas, il y a « illusion de compréhension » (Hérédia-Déprez, 1986). En fait, le malentendu se distingue de la simple incompréhension par l’existence d’interprétationsdivergentes qui provoquent le report dans le temps de la négociation du sens. Comme l’explique F. François, « celui qui parle en second reprend quelque chose du discours de l’autre et le déplace, surprend l’autre et se surprend lui-même. » (François, 1990). Pendant un temps plus ou moins long, l’échange se poursuit néanmoins.
Le malentendu est le plus fréquent des conflits et, heureusement, le plusfacile à résoudre. Il résulte toujours d’une erreur d’interprétation. Il est d’abord unilatéral, mais peut devenir réciproque à partir des réactions de la personne offensée. Le malentendu émerge au moment où les paroles ou les actions d’une personne sont mal comprises par son interlocuteur parce qu’elles atteignent un point sensible chez ce dernier. Comme cette interprétation erronée est blessante oumenaçante, elle suscite une réaction de défense (fermeture, évitement ou contre-attaque). Cette réaction perpétue ou envenime le désaccord en privant les interlocuteurs des éléments qui permettraient d’en identifier l’origine ou la source.
Les ingrédients essentiels pour créer un malentendu sont donc: une vulnérabilité, une action dont la signification réelle n’est pas totalement évidente, uneinterprétation qui attribue une signification négative à cette action, un lien direct entre cette signification et ce point sensible et une réaction d’auto-protection (évitement ou attaque).
Il est important de noter que le malentendu n’est pas nécessairement réciproque (contrairement aux autres types de conflits). Il arrive souvent qu’une personne se retrouve ainsi en conflit à l’insu de...
tracking img