Psycho

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1671 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PSYCHOSOCIOLOGIE DES ORGANISATIONS

TD1 : Introduction

I- A propos du titre
II- Les temps du cours
a. Groupe (équipe de travail, réunions…)
b. Organisation : lieu de travail, entreprise inclut culture d’entreprise, identité professionnelle, souffrance au travail
III- Validation : 2 notes
c. Exposé à 3 : 20 minutes + 10 min d’échange
d. 1 partiel endécembre : note individuelle
IV- Groupe et phénomène de groupe (définition du groupe)

GROUPE ET PHENOMENES DE GROUPE

Définition de « groupe »:
Ensemble social, identifiable et structuré, caractérisé par un nombre restreint d’individus et à l’intérieur duquel ceux-ci établissent des liens réciproques, jouent des rôles selon des normes de conduites et des valeurs communes, dans la poursuitede leurs objectifs. Fisher

Vient du mot italien « gruppo » qui signifie cordage, lien

Il faut distinguer le mot « groupe » du mot « foule ». Groupe à un sens précis. La foule est un nombre de personne très important, contrairement à un groupe.
Il y a différents types de groupes, par exemple il y a :
« La bande de jeunes » personnes qui se ressemble parce qu’ils se ressemblent (même âge,même situation sociale…)
Les équipes sportives rôles, complémentarité…

On parle de groupe primaire/restreint en psychosociologie pour clarifier le mot « groupe ».

Groupe formel : par obligation
Groupe informel : par affinités
Il peut y avoir des groupes formels dans un groupe informel : ami dans l’entreprise.

Il y a des échanges, communication et des raisons d’être ensemble (objectifs,valeurs communs/es).

Pourquoi un individu veut-il appartenir à un groupe ?
Groupe formel : on ne cherche pas fondamentalement mais compte tenu de ce qu’on veut faire, on y est contraint
Groupe informel : un besoin de sécurité, de déculpabilisation, besoin d’affection, besoin de contrôle, besoin d’intégration… parce qu’on y trouve ses avantages en répondant à ses besoins.

Pression deconformité : l’individu se conforme à son groupe car il est très influencé.

Lorsqu’il y a un déviant dans le groupe, il devient soit bouc émissaire ou bien le « bouffon » qui suscite la moquerie ou éventuellement il est exclu car il n’est pas dans la normalité du groupe.

Facteurs de cohésion et de dissociation des groupes :
Trouver une homogénéisation pour une cohésion.
Le thanatophore : qq1qui critique et contribue à casser l’illusion groupale.

L’illusion groupale :
Pour tous les grpes pour avoir l’impression qu’il y ait un « nous » souvent on se raconte explicitement ou implicitement qu’on a des raisons d’être dans le groupe. Rêve éveillé partagé au sein d’un groupe.

Production et entretien du groupe : la théorie du « groupe optimal » de St Arnaud les rôles dans le groupe :Prod d’un groupe : Au début il faut apprendre à se connaître, mettre du lien.
Entretien d’un groupe : nous amène à a théorie du groupe optimal (le groupe le meilleur possible) de St Arnaud ; il dit qu’un groupe peut être représenté comme une roue b

Rayon = axe de participation a

Le groupe ne va pas très bien,
Une des personnes (« a ») va
Remonter le moral de la troupe. cChaque pers du groupe va contribuer
A la cohésion du groupe.
d

Les rôles dans le groupe :
* En négatif  Jouer perso/rôles individuels
Lorsqu’un individu suscite un conflit, s’impose comme leader, essayer de mobiliser l’attention

* En positif Rôles de solidarité (stimuler le relationnel)
Faciliter la participation, encourager, observer le groupe et faire des commentaires surle groupe.

Rôles centrés sur la tâche
Coordonnés les suggestions… souvent c’est le leader qui s’occupe de ça.

LE LEADER : PLACES ET ROLES

Le leader (personne) et leadership (sa fonction) :
Le leader formel (officiel) et leader informel (émergent), ce dernier influence,

Leadership | Production (tâche, instrumental) | Relationnel (ambiance) | Conclusion |
Autoritaire...
tracking img