Psychologie as

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3280 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
21/09
Plan du cours
1. L’inné et l’acquis
2. La question de l’intelligence :
a) Les tests d’intelligence.
b) Les conceptions Européenne et Américaine.
c) Question de la validité des tests.
d) Enfant à haut potentiel.
3. Les émotions
4. L’agressivité humaine.
5. La personnalité.
6. L’attachement.
7. La résilience.

28/09
L’INNE et L’ACQUIS

Laquestion qu’on pourrait pose ici est : dans quelle mesure interviennent sans conséquence sur l’individu, et dans quelle mesure l’environnement interviennent aussi dans le comportement de l’individu. Les tenants d’innéité sont souvent les hommes et les femmes de droite et de l’acquis (environnement) – de gauche (d’une manière générale), exemple : Larousse est un dictionnaire de la droite, Robert – dela gauche.
C’est un courant idéologique qui se fait passer pour un courant scientifique. L’application de gênes va avoir l’incidence auprès de beaucoup de scientifiques et on va dire que la plupart de dysfonctionnements sont dus à ces gênés (= des personnes qui dysfonctionnent sont nées comme ça), exemple : les personnes naissent avec le gêne de criminalité, d’homosexualité, de pauvreté, etc.Ce genre de position n’a qu’un seul but : la société veut se déresponsabiliser vise à vis de ces individus qui dysfonctionnent dans la société.
Les généticiens (les humanistes) par contre ce sont souvent les hommes et les femmes de gauche. Ils ont soutenu et soutiennent toujours qu’il n’existe pas de gêne de pauvreté, de malheureux, etc. Ce qui influence les individus c’est leur environnement.Quand on examine ça de près, on constate que le comportement humain est très complexe et on ne sait pas dans quelle mesure l’aspect génétique et environnemental interviennent, on ne sait pas où se termine la nature et commence la culture. Par exemple : on a fait croire que l’intelligence est quelque chose de génétique, mais en fait l’intelligence : façonnée dans le ventre de la maman, laconstruction se fait aussi après la naissance, ce n’est pas quelque chose d’inné. A propos des différences sexuelles : les comportements féminin est masculin ne sont pas biologique, ce sont des comportements qui ont été inculqué à l’enfant parfois même avant la naissance (=> on construit les comportements). La domination de la masse est considérée comme quelque chose de naturel, qui est déterminée de lanaissance (l’inné naturel – cela n’existe pas). Chez un être humain, il y a une mélange des origines animales et des interactions avec son milieu, et la qualité de cette mélange va permettre à celui-là de réfléchir ou pas sur ses actes.

a. L’innée :
* C’est la rencontre de 2 gamètes : les spermatozoïdes et l’ovocyte :
* Le génotype : caractéristique invisible chez l’individu (ex :patrimoine génétique), le génotype peut s’exprimer phénotypiquement (ex : gène des yeux brun => peau brune car c’est le même gène), lors que le gène ne s’exprime pas phénotypiquement (ex : yeux brun et peau blanche).
* Le phénotype : Caractéristique visible chez un individu => c’est l’apparence (ex : couleur de la peau)
* Influence de l’environnement sur le phénomène génétique :
* Desplantes ayant le même phénotype on des génotypes différents.
* Les roses ayant le même génotype ont des phénotypes différents selon leur environnement.
* L’on rencontre ces phénomènes chez l’homme, c’est pourquoi l’on définit l’effet d’un gène par sa norme de réaction, c'est-à-dire toute une gamme d’expression phénotypique qui dépend du milieu dans lequel le génotype vit.
b. L’acquis :* Ce qui existe de la conception de l’individu jusqu’à sa mort.
* Acquisition des apprentissages, des bonheurs, des malheurs, des maladies durant notre vie.
* Influencé par le milieu naturelle dans le quelle vit l’individu.

c. Le cerveau :
* Influencé par le génotype.
* La mutation a une répercutions directe sur la génération suivante (ex : on opère des souris au...
tracking img