Psychologie cognitive

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5620 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I/ Cadre théorique

Les fonctions exécutives découvertes avec le cas de Phineas Gage en 1848, ont été dans un premier temps oubliées puis remisent à l’heure du jour avec Alexandre Luria. Son approche met en évidence l’utilité des lobes frontaux dans la régulation de l’action. Mais c’est à Lezak en 1982 que l’on doit le terme de fonction exécutive où il décrit des fonctions de hauts niveaux.C'est-à-dire, des fonctions qui donnent à une personne la capacité de s’adapter aux situations nouvelles dont la solution est complexe. Les fonctions exécutives supervisent la réalisation de comportements motivés, interviennent dans les tâches nouvelles qui requièrent la définition d’un but, d’une planification d’une séquence de comportement ainsi que le contrôle et l’ajustement du déroulement deces derniers. Elles interviennent également dans la recherche volontaire d’information en mémoire, l’allocation des ressources attentionnelles, la maintien de l’attention, et l’inhibition des comportements inappropriés. (Seron, Van Der Linden & Andrès, 1999)

Les fonctions exécutives sont donc mises en œuvre lorsque la tâche demande l’élaboration de processus contrôlés (Schneider et Shiffrin,1977) et interviennent lors de processus liés à la planification, la mémoire de travail, le contrôle cognitif, la pensée abstraite, l’apprentissage de règles, l’attention sélective ou la sélection de réponse motrice.

Selon Shallice en 1982, ces fonctions exécutives trouvent leur implantation principale dans les lobes préfrontaux. En 2001, Miller et Cohen ont publié un article, intitulé AnIntegrative theory of prefrontal cortex function (une théorie intégrée du cortex préfrontal)) dans laquelle ils démontrent que la première fonction du préfrontal est cognitive. Son rôle est essentiellement de contrôle en augmentant la boucle sensorielle ou motrice engagées dans une tâche dans laquelle le but dépend de nombreux éléments externes de l’environnement.
Selon Richard Owen les fonctionsintellectuelles se trouvent également dans les lobes préfrontaux, c’est à ce niveau, comme le présente Burdach, que l’on trouve la différence de volume de cette région entre les primates et l’homme, et qu’on en déduit que cette région est le lieu privilégié des fonctions intellectuelles.
En ce sens, nous considérerons comme le montre l’étude de Pothier, Nolin et Desmarais de 2009 que l’intelligenceet les fonctions exécutives sont des concepts similaires. En effet, les analyses factorielles ont confirmé que des similitudes existent entre les mesures du fonctionnement intellectuel et celles des fonctions exécutives.
Il a été très compliqué au début du 19ème siècle de mesurer l’intelligence notamment relaté par les investigations du Dr Itard avec le jeune Victor. Galton a cherché à expliquerl’héritabilité des fonctions intellectuelles. Cattell invente l’épreuve du « mental test » pour mesurer les différences entre les étudiants. Spearman reprend les travaux de Galton et, est le premier à parler de Facteur G de l’intelligence. C’est au tour de Binet de mesurer l’intelligence en corrélant la taille du cerveau à celle de l’intelligence, grande mode de l’époque qui n’a bien heureusementpas montré ses preuves et a très vite été démentie. Il rebondie cependant en élaborant une approche scientifique de l’intelligence, avec une nouvelle mesure quantitative de l’intelligence, qui aboutira à la notion de quotient intellectuel (QI) avec l’allemand Stern. Il met au point quelques temps plus tard, en 1904, avec Simon la première échelle métrique de l’intelligence pour repérer les enfantsde faible niveau scolaire. En 1939, l’américain Thurstone reprend le travail de Spearman et multiplie le nombre de facteur, en distinguant le facteur spatial, perception, verbal, mémoire, lexical, numérique, et de raisonnement. Ces différents travaux ont aboutit à la mise en œuvre d’un nombre impressionnant de test mesurant l’intelligence, ce qui a considérablement nourrit nos connaissances...
tracking img