Psychologie de l'enfance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5708 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Par enfants abandonnés, on entend ceux qui l'ont été à la naissance (les nourris, les sans- nom) mais aussi, les orphelins, les infirmes, les enfants de parents emprisonnés, les enfants illégitimes dont la mère est mariée, les enfants naturels reconnus ou non par leur mère, et enfin les enfants légitimes que les parents sont incapables de nourrir ou ceux de mère veuve, pauvre ou délaissée par sonmari
L'état d'enfant abandonné d'un ancêtre est le plus souvent découvert ou confirmé par la lecture de son acte de mariage

De nombreuses études nous disent que l’abandon des enfants est un phénomène social, mais aussi une manifestation économique. Social lorsque l’enfant est dit « né du péché » – fille mère ou enfant illégitime – et économique lorsque le prix du blé oblige les familles àl’abandon, ou lorsque des mesures d’ordre matériel, telles en 1883, la baisse des allocations versées aux filles mères, contraignent aussi à l’abandon. Les causes sont les mêmes quelque soit les époques. On peut dire que les abandons sont de tous les pays et de toutes les époques.

Trois sortes d'abandon :

L'abandon anonyme : dépôt sans aucune marque de reconnaissance
L'abandon semi-anonyme :abandon avec une marque ou une note de reconnaissance
L'abandon non-anonyme : pour les infirmes, orphelins, enfants de parents emprisonnés

QU'ARRIVE-T-IL QUAND CES ENFANTS GRANDISSENT ?
Les statistiques montrent que 15 à 20 ans après les changements radicaux signalés plus haut dans la place de
la mère danoise au travail – c'est-à-dire quand les bébés exposés à des contacts aléatoires précocesavec des
personnes autres que leurs parents ont grandi – les problèmes qui suivent augmentent de façon importante
chez les jeunes :
- troubles de la personnalité (personnalité antisociale, états limites)
- troubles graves de l'identité, sentiments d'insignifiance et manque d'appétit de vivre
- états dépressifs et tentatives de suicide (le Danemark en dépit d'une égalisation des revenus et deservices sociaux importants a un des plus hauts taux de suicide dans le monde, en particulier chez
les jeunes filles)
- automutilation, comportements de retrait, d'agressivité ou stéréotypé et futile
- toxicomanie
- altération des niveaux d'activité (hyper et hypoactivité)
- troubles de l'alimentation (anorexie mentale, boulimie)
- maladies auto-immunes (comme certaines formes d'éruption,de rhumatismes et d'asthme)
Ces symptômes ont toujours fait partie de la crise de la puberté – mais actuellement de plus en plus de jeunes
vont trop loin et atteignent un état caractéristique de dysfonctionnement où ils ont terriblement besoin d'un
traitement.
Les troubles de la jeunesse mentionnés ci-dessus ont un point commun frappant – ils sont identiques aux
réactions des bébés séparéstrop longtemps de leur mère ! Serait-il possible que ceux qui ont présenté de
légers symptômes de deuil quand ils étaient bébés répètent ces symptômes d'une façon plus intense lors de
leur crise de vie suivante – la puberté ? Et que cette crise, au lieu de les mener à l'état adulte, entraîne un
déséquilibre de type domino et une régression ultérieure ? Je le pense.
Sentiment d’abondon
Leressort de certains enfants frappés, dans des circonstances réellement tragiques, par un abandon réel m’a souvent éblouie. Quand la mort par exemple s’immisce soudain dans leur vie pour supprimer un de leurs parents. Parfois les deux. Leur capacité à rebondir est surprenante. Tels des adultes pour qui la perte de leur parent entre dans l’ordre des choses, ils évoluent de façon positive dans leréel.Parvenant à relever plutôt bien les défis qu’ils se lancent. Pudeur, détermination, aspiration à la libération quand la maladie grave a précédé la mort, caractérisent leur comportement. Il leur faut aller vers l’avenir, vers de nouvelles expériences. Oublier un passé qui les a pris en traître, ne pas laisser prise à l’infinie tristesse. Leur décence fut plus d’une fois une véritable de leçon de...
tracking img