Psychologie de l'entreprise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1439 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
REVOL Audrey
N° élève : 115277
Référence : 419.0306
PSYCHOLOGIE DE L’ENTREPRISE

Question 1 : Le système « managinaire » est fondé sur l’adhésion de l’individu à une logique d’organisation. Dans cette logique de l’adhésion, il ne s’agit plus de « faire faire » mais de « faire vouloir », « il ne s’agit plus de régenter les gestes et les désirs ». Pour ce faire, l’entreprise s’efforce deréaliser une symbiose fusionnelle individu-organisation. Comment cette symbiose se traduit-elle sur le plan économique, spirituel et affectif ?
Sur le plan économique, cette symbiose se traduit par la mise en place de procédés qui permettent la cohésion entre les objectifs individuels et ceux de l’entreprise. Cela permet à l’individu de travailler pour son enrichissement personnel mais aussipour celui de l’entreprise.
Sur le plan spirituel, l’entreprise cherche à renforcer les objectifs, les valeurs de l’ensemble des salariés de l’entreprise par la mise en place de chartes, de projets collectifs… Ces principes ont pour but de réunir les individus pour la « communauté » mais en même temps de leurs donner le sentiment de travailler pour eux-mêmes, de donner un sens à leur vie et detrouver une nouvelle raison d’exister, en dehors des systèmes traditionnels (religion, famille…).
Sur le plan affectif, cette symbiose se traduit par la mise en place d’un système de management implicite qui est axé sur la passion : l’entreprise cherche à susciter et éveiller un engagement profond des individus pour leur travail et l’entreprise.

Question 2 : une étude sur le « coût del’excellence » illustre la symbiose sur le plan affectif chez les cadres : on nous parlait de « l’histoire d’amour » ou du « rapport passionnel » que l’on entretenait avec l’entreprise, voire du « chagrin d’amour » éprouvé lorsque celle-ci vous laissait quelque temps sur la « touche ». Avez-vous aussi éprouvé ces sentiments ? Racontez et analysez vos souvenirs.
Je n’ai jamais travaillé en entreprise donc jene peux pas analyser mes souvenirs. En revanche, je travaille actuellement dans un lycée avec une élève handicapée. Le lycée n’est pas mon employeur, il s’agit du Rectorat. Je n’ai donc pas de structure professionnelle, je ne suis pas en contact avec mes supérieurs, je ne peux donc pas analyser mes sentiments car je n’ai jamais été confrontée à de tels sentiments.

Question 3 : De quoitoujours s’accompagner ma définition de nouveaux objectifs ?
Il existe 3 types d’objectifs : ceux communs à tous les employés, ceux concernant un secteur ou un département spécifiquement et enfin ceux concernant l’individu lui-même. Ces nouveaux objectifs doivent s’accompagner :
* D’une méthode de soutiens, c’est-à-dire des moyens nécessaires à l’individu pour atteindre ses objectifs(formation, ressources…)
* De délais bien définis pour les atteindre
* Des indicateurs qui désignent les objectifs atteints
Question 4 : Qu’appelle-t-on les mises en situation, pourquoi sont-elles efficaces ?
Les mises en situation sont des stages « outdoor » ou « indoor » qui permettent de trouver de nouvelles solutions et de créer de nouvelles méthodes de travail quand l’environnementde l’entreprise devient un « chaos ».
Ces mises en situation sont efficaces car elles placent le salarié dans une situation d’auto-évaluation émotionnelle, physique, tactique… en le mettant en situation réelle. Elles permettent aussi aux salariés de trouver des solutions, des stratégies immédiatement mais aussi de leur permettre de tester l’efficacité des salariés.

DISSERTATION : Quepensez-vous de la méthode de certaines entreprises qui utilisent le stress comme « carburant » de la performance ?

Le stress lié au travail est un phénomène qui prend de l’ampleur dans tous les secteurs et toutes les catégories professionnelles. L’entreprise utilise le stress comme « carburant » de la performance ». Il s’agit d’un management de « mise sous tension » qui consiste en une logique du...
tracking img