Psychologie des groupes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1652 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
EN QUOI LES ATTITUDES, LES COMPORTEMENTS ET LES RAPPORTS HUMAINS SONT-ILS COMPLEXENT ?

Gustave Nicolas Fischer (1987) définit la psychologie sociale comme « l’étude des relations complexes existant entre les individus, les groupes, les institutions, dans une société donnée ; ce système de relations est déterminé non seulement par des variables personnelles, mais par un champ social quilui imprime une forme propre et donne lieu à des conduites caractérisées sur le plan socio-culturel. »
En somme, la psychologie sociale tend à étudier les attitudes, les comportements et les interactions entre les groupes tout en tenant compte de paramètres environnementaux. Nous étudierons dans une première partie les interactions entre attitudes, comportements et rapports humain, pour envisagerdans un second temps les différentes variables d’influence exercées sur ces interactions pour définir dans un troisième lieu les limites des études en psychologie sociale.

I Les interactions entre attitudes, comportements et rapports humains.

Selon la définition d’Allport (1935) une attitude est un « état mental de préparation à l’action qui exerce une influence dynamique sur noscomportements ». On trouve ici l’idée qu’il est impossible d’expliquer un comportement quelconque sans recourir à la notion d’attitude, mais que les attitudes ne font que guider le comportement. Une attitude est donc une manière de se comporter ou une prédisposition à porter un jugement, à manifester un comportement dans une situation donnée. Elle entraine une façon d’agir envers un objet.Cependant, une attitude n’engendre pas de comportement prédéfini. D’après William Thomas et Florian Znaniecki, dans leur étude sur le paysan polonais en Europe et en Amérique, publiée à Chicago à partir en 1918, les attitudes résultent d’un « état d’esprit de l’individu envers une valeur ». Elles sont ainsi assimilées à des « dispositions mentales » explicatives du comportement. Cependant il n’y a pas decorrespondance parfaite entre une attitude et un comportement. Un comportement n’est pas prévisible, même si une certaine action dans une situation donnée se serait produite à plusieurs reprises. Turner et Converse dans les années 1970 déterminent qu’il existe une multitude d’attitudes selon les situations et que le comportement est le produit de toutes ces attitudes. De plus, on peut égalementavancer que le comportement est influencé entre autre par de nombreuses variables externes.

Cependant, puisque le comportement ne résulte pas de l’attitude de l’individu mais est guidé par des idées, il est alors possible de modifier les idées, pour modifier le comportement. Pour cela, il est possible d’utiliser la Communication persuasive, établie à partir des caractéristiques de l’émetteur,du type de message, du canal utilisé ainsi des caractéristiques du récepteur. Il existe différents modèles d’étude de la communication persuasive dont celui de Petty et Cacioppo en 1968 qui distingue deux types de traitement du message. L’un en périphérie, qui n’entraine pas de changement durable des attitudes, l’autre en profondeur, impliquant une réorganisation des croyances, un changementdurable et résistant (aux arguments externes) des attitudes. Kiesler, en 1971, développe alors la théorie de l’engagement, selon laquelle on peut amener les individus à produire un comportement en le faisant agir puisque seuls nos actes nous engagent. L’individu cherche alors à réduire l’inconsistance entre son attitude et ses actes. Si l’acte lui parait inconsistant, il va modifier sesattitudes. Il n’y a donc pas d’attitude fixe a l’égard d’un sujet ou d’une situation. On va ainsi obtenir des actes a priori anodins mais qui auront pour conséquence d’engager leur auteur.
Il est donc possible de modifier des comportements et des attitudes, sans pour autant pouvoir émettre l’hypothèse fondée d’un lien entre attitude et comportement.

Les rapports humains sont le résultat de la...
tracking img