Psychologie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1448 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Licence de Psychologie Rémy VERSACE

Laboratoire d’Etude des Mécanismes Cognitifs

versace@univ-lyon2.fr http://unpc.univ-lyon2.fr/~versace/versace.html

Les modèles de la mémoire

http://psycho.univ-lyon2.fr rubrique enseignement -> cours -> licence

LES MODÈLES COMPUTO-SYMBOLIQUES
• Modèle informatique du fonctionnement cognitif

• Les modèles du fonctionnement cognitif sont audépart des modèles computo-symboliques : le systè me cognitif est un système “computationnel” qui traite de l’information, d’une manière séquentielle, modulaire et symbolique.

Environnement

Étape 1

Étape 2

Étape n

Réponses

Deux caractéristiques essentielles :

Intervention tardive des expériences antérieures donc de la mémoire Recherche d’invariants cognitifs

traitementde l'information = succession d'étapes et d'états (représentations)

Chaque étape (état) est associée à des systèmes de mémoire différents

Environnement

Mémoires sensorielles

Mémoire à court terme (de travail)

Mémoire(s) à long terme

Réponses contrôlées

LES MÉMOIRES SENSORIELLES

Spécifiques aux différentes modalités sensorielles Peuvent se manifester à un niveau :

•périphérique (e.g. rétine) ¥ persistance visible (audible)

• central (cortical) ¥ persistance visuelle (auditive) mémoire iconique (échoïque) buffer visuel (auditif)

Rôle : maintien à très court terme des propriétés sensorielles des objets.

Possibilité d’une exploration attentionnelle avant qu’elle ne se dissipe. mais points très débattus

MEMOIRE À COURT TERME ET À LONG TERME

• James(1890) : mémoire primaire/mémoire secondaire

• Puis peu d’évolution jusqu ’à Waugh & Norman (1965)

Répétition

Mémoire primaire

Mémoire secondaire

Oubli

Principales caractéristiques de ce modèle :

passage obligatoire par la mémoire à court-terme encore appelée mémoire primaire ; conservation en mémoire primaire d’un nombre limité d’informations, pendant seulement quelquessecondes ;

Répétition

stockage organisé temporellement ;

Mémoire primaire

Mémoire secondaire

Oubli

nécessité d’un traitement (répétition mentale,…) pour le maintien de l’information en mémoire primaire et son transfert en mémoire secondaire. Sinon, l’information est oubliée ; spécificité des mécanismes et des paradigmes utilisés aux informations de nature verbale.

Le modèled’Atkinson & Shiffrin (1968; 1971)
Sorties
(comportements)

Entrées
(stimuli extérieurs)

Générateur de réponse

Registres sensoriels
(visuel, auditif, tactile)

Registre à court terme
(mémoire de travail) déclin rapide de l’information

Registre à long terme

(mémoire permanente)

Processus de contrôle
répétition codage d’information prise de décision stratégie derécupération

Un modèle d’activation : Cowan (1988)

Système exécutif central
(dirige l’attention et contrôle les traitements volontaires)

L’attention peut être dirigée par les données (les stimuli), ou par la mémoire à long terme. Les stimuli physiquement inchangés ne sollicitent pas d’attention (b, c). Ils peuvent toutefois entrer dans le focus attentionnel si un processus de traitementvolontaire intervient (a).

•• a • • • •b • •c •d •
Mémoire à long terme

• •
Focus attentionnel

Actions contrôlées


Mémoire à court terme

Actions automatiques

Stimuli inchangés Stimuli nouveaux

a b c d

Registre sensoriel

Temps

LA MÉMOIRE À LONG-TERME

Les informations auxquelles nous sommes confrontés sont très diverses (images, mots, textes, visages, symboles, gestes,etc...) et impliquent différentes modalités sensorielles. Cette diversité se retrouve-t-elle en MLT ?

Les connaissances se construisent à partir d’expériences avec l’environnement.

La MLT conserve-t-elle une trace de toutes ces expériences ou seulement un “résumé” ?

L’APPROCHE TRADITIONNELLE

Différents systèmes mnésiques à l’intérieur de la MLT (e.g., procédurale/déclarative;...
tracking img