Psychologie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1942 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Un peu d’épistémologie…

Qu’est-ce qu’une science ?
* De nombreuses définitions : à travers les époques, les courants philosophiques (épistémologique)
* Une définition moderne parmi d’autres
* Valeur universelle / portée : qui s’applique à l’ensemble de tout ce qui existe.
* Vérifiables / confrontation au réel : nécessite une confrontation aux faits, à une vérification de lacohérence interne des connaissances. »

Caractériser la science (GRANGER, 1995)
* « La science vise une réalité : par une recherche constante, laborieuse et cependant créative de concepts orientés vers la description ou l’organisation de données résistant à nos fantaisies. »
* « A pour objectif ultime : de décrire, d’expliquer, de comprendre et non directement agir. »
* « A le souciconstant de produire des critères de validation publiques, c'est-à-dire exposés au contrôle instruit de quiconque ».

La recherche scientifique

« Se caractérise par l’ensemble des actions entreprises en vue d’améliorer et d’augmenter l’état des connaissances dans un domaine scientifique » (Wikipédia, septembre 2010)

* La production scientifique
* Connaissances (théories, concepts,outils) et méthodologies
* En rupture avec le sens commun et l’intuition quotidienne
* Vecteurs de diffusions (revues spécialisées, colloques, formation)
* Or, les domaines scientifiques
* Sont extrèmement nombreux
* Parfois se recouvrent : ex : « sciences cognitives / Neurosciences »
* Parfois s’opposent : ex : « Sciences exactes / Sciences humaines ». Autre ex :« Recherche fondamentale / Recherche appliquée »
* Surtout, n’utilisent pas les mêmes méthodologies

* Pour déterminer une science, il faut…
* Examiner ses objets
* Examiner ses méthodes
* Les savoirs produits sont en rupture avec l’intuition quotidienne et le sens commun

Quelques concepts
* Méthode
* Les observations scientifiques diffèrent des observations de tout àchacun : par une volonté de rigueur
* La rigueur du recueil d’informations (méthode) : permet de discuter objectivement de ces observations
* Suppose que l’on expose les méthodes utilisées
* Les connaissances scientifiques diffèrent des croyances ou opinions : ex : d’opinion : un enseignant affirme qu’une méthode de lecture est la meilleure. Autre ex de connaissance scientifique : un articlescientifique se prononce en faveur de cette méthode

* Indicateurs
* En sciences humaines, il existe des observables : observables mesurables
* Ces observables peuvent être des indicateurs de phénomènes non observables : ex : la motivation ne s’observe pas directement, mais est déduite à partir d’observables. Autre ex : le niveau intellectuel est déduit d’épreuves normées
*Réfutation
* Est qualifiée de scientifique toute discipline qui se donne les moyens de réfuter une proposition (Popper, 1934) : admettre la critique d’une proposition scientifique / évolution (disparition, nouveautés) des propositions scientifiques
* Par opposition aux dogmes

* Déterminisme
* Renvoie soit à « l’idée que tout ce qui se produit (phénomène, évènement, état) est l’effetde causes déterminées »
* Soit à « l’idée qu’on peut prévoir exactement les effets produits dans des conditions elles-mêmes déterminées » (Balibar et Macherey, 1968)
* En découle l’idée de stabilité ou reproductibilité des observables
* Or, tout chercheur produit des observables avec sa subjectivité
* Aussi, il lui faut décrier : les conditions de sa production de données, leurprobabilité de reproductibilité si respect des conditions, indiquer la généralité (échantillon / population représentative)

Identité des sciences de l’éducation
* Les Sciences de l’Education
* Ici, tout d’abord, dans un sens volontairement large : Sciences de l’Education, Psychologie de l’Education, Sociologie de l’Education…
* Etudient « l’éducation »
* Mais qu’est-ce que...
tracking img