Psychopathologie du crime passionnel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3801 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le crime passionnel est une forme de violence dont l’issue est le plus souvent fatale. Beaucoup de juristes soulignent que le crime passionnel est la seule forme de crime où une émotion est invoquée pour alléger la sanction voire même à y échapper. Ils soulignent également que la notion de « perte de contrôle suite à provocation » est une exception à la définition juridique de l’irresponsabilitépénale, en effet l’irresponsabilité pénale est principalement justifiée dans le cas d’une aliénation mentale ou de la prise de substances incapacitantes. Le crime passionnel se déroule dans le cadre de relation intimes, le plus souvent dans le foyer conjugal mais plus largement dans le cadre des relations amoureuses avec ou sans officialisation.
Le crime passionnel déchaîne les passions de parsa forte possibilité d’identification, en effet la personne qui se rend coupable d’un crime passionnel est souvent présentée comme une personne « ordinaire » qui aurait été amenée à porter atteinte à son ou sa partenaire par une pulsion meurtrière incontrôlable, pulsion qui est elle-même engendrée par une situation amoureuse conflictuelle. Cela leur permet ainsi de satisfaire en toute sécuritéleur désir archaïque et inconscient de symbiose. Ceci explique donc en grande partie l’engouement des auteurs de polars pour ce type de crime.
Le présent dossier aborde donc ce thème en tentant de l’aborder avec une perspective globale mais aussi psychologique. Dans une première partie sera brossé un portrait du crime passionnel avec une définition globale de la notion de crime passionnel mais aussison histoire, dans une seconde partie seront exposés quelques chiffres et données plus précises concernant ce type de crime et dans une troisième partie sera abordée une mise en lumière plus psycho-sociologique du crime passionnel. Mais avant de traiter ce sujet de façon plus profondes, quelques généralités…

1) Généralités
Le crime passionnel désigne un meurtre ou une tentative de meurtredont le mobile est la passion ou la jalousie amoureuse. La victime est généralement un être aimé du meurtrier, être ayant trompé le meurtrier, ou l’amant de cet être aimé. Le crime passionnel fait souvent l’objet de dispositions particulières dans la législation. En effet il est considéré que la passion amoureuse fait perdre le contrôle de soi dans les cas extrêmes, notamment de jalousie. Il estdonc souvent moins sévèrement puni que les autres types de meurtres, que ce soit dans la loi avec les lois d’exceptions ou uniquement dans les faits avec la notion de circonstances atténuantes. On considère que l’indulgence envers ce type de crime, en France notamment, est sans doute la conséquence de l’influence de la doctrine positiviste italienne du XIXème siècle, au moment de l’apogée duromantisme artistique et littéraire en Europe.
La notion de crime passionnel est apparue en France à la fin du XIXème siècle, introduite par les journalistes de l’époque. La passion, être «fou de» quelqu'un, caractérisée par une symbiose entre les partenaires, est présentée comme une forme idéale d'amour, et comme une raison suffisante pour préférer la mort à la séparation. Le meurtre est présentécomme fou, mais pas le meurtrier, pour autant que son crime puisse être expliqué par un accès de colère ou de jalousie. Très rarement, le meurtrier est renvoyé à d'anciens modèles de psychopathologie, comme la théorie de Lombroso : dans ce cas, le meurtrier est soit un étranger, soit quelqu'un du «quart-monde».
D’aucuns considèrent que le crime passionnel est une version moderne du crimed’honneur. En criminologie, le crime d’honneur est relié à des caractéristiques de psychologie comportementale invoquant les passions tristes que sont la jalousie et la perception d’offense liée à l’adultère. Sa survenue dépend de manière importante du consensus social lié aux libertés des femmes. Il est significatif de souligner que cette notion est apparue dans la culture populaire occidentale à peu...
tracking img