Psychose et institution

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1332 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
SYNTHESE DU RAPPORT DE STAGE :

Lieu de stage : hôpital de jour pédopsychiatrique privé qui accueille des enfants entre 3et 14 ans sourds et entendant

L’orientation de cette hopital de jour se fonde sur une approche analytique et pluridisciplinaire. L’équipe fonctionne en rapport avec la théorie issue des travaux de Bion et son concept de « rêverie maternelle ». Toutefois les théoriesde Bion ne sont pas les seules à sous-entendre la façon de penser l’enfant au sein de l’équipe. Toutes les théories pouvant aider à éclairer le cas d’un enfant en fonction de sa pathologie ; on cite Winnicott, Klein ou Tustin.
Si l’hôpital de jour a une orientation psychanalytique, il est tout de même malaisé de définir le statut qu’on y accorde au symptôme. C’est le médecin psychiatre quipose le diagnostic en se referant aux classifications psychiatriques. Il n’est pas question de structure, le repérage se réalise par rapport à une série de symptôme. Le sujet est pensé comme atteint d’une maladie, une affection du coté du déficit qui vient faire entrave au fonctionnement de l’enfant. Le symptôme est tantôt comme une manifestation du sujet qui fait sens et conduit parfois à unpoint d’énigme qu’il convient d’accueillir et d’entendre, tantôt comme un comportement dépourvu de sa fonction qui n’est pas à considérer. Les ambiguïtés que l’on constate dans la conception du sujet ou du symptôme ne sont pas sans influer sur la prise en charge des enfants, (par exemple lors d’une crise où R. refuse d’aller en séance avec l’infirmière alors que R. pleure et crie, l’infirmière et uneéducatrice finissent par lui faire prendre une douche dans le but de la calmer.)
L’organisation institutionnelle est régie par le commandement des protocoles, qu’on peut voir ici comme Discours du Maître (Lacan, 1991). Tous ces protocoles viennent réglementer, cadrer le fonctionnement de l’hôpital de jour d’une façon assez rigide. Il n’est pas bien sur de laisser l’enfant aller et venir seuldans toutes les pièces, mais la question qui se pose est celle de la prise en compte de la sécurité du sujet sans l’aliéner. Si un cadre, est nécessaire, il ne doit pas être mis en place au détriment du sujet.
La rigidité du cadre est renforcée par un emploi du temps qui ait figure de carcan dans l’institution. La montre est un paramètre important auquel les professionnels sont tenus de sisoumettre. Les contraintes sécuritaires et la rigidité de l’emploi du temps viennent par ailleurs limiter au maximum l’espace possible pour la rencontre entre les enfants. Cependant les enfants psychotiques et autistes peuvent trouver quelque chose de rassurant à ce cadre, ils y trouvent la garantie d’une immuabilité qui leur permettent de limiter leurs angoisses souvent liées au changement, àl’imprévu. Les horaires de l’institution constituent déjà une organisation symbolique à laquelle consentent les enfants qui y trouvent un apaisement dans la périodicité des accueils. Cette temporalité réglée et acceptée aussi bien par l’enfant que les intervenants, sépare l’enfant de ce qu’il pourrait prendre pour des caprices d’éducateur ou de l’institution. L’intervenant n’intervient pas en son nom mais aunom d’une lois commune.
Les liens qui s’établissent au quotidien entre l’enfant et les soignants, entre l’enfant et ses pairs, doivent permettre a celui-ci de s’inscrire dans une histoire institutionnelle. Il s’agit pour l’enfant d’arriver à être sujet de cette histoire, dans la perspective au delà de l’institution, d’être sujet de son devenir. Il peut nous sembler que l’abondance des règlesfonctionne en mécanisme de défense au sein de l’équipe. Pour Ansermet et Sorrentino (2007) « le psychotique existe dans la mesure où il n’existe pas »[1] ; Ainsi à être confronté au psychotique, on « peut se vivre en danger d’être englouti dans le même trou noir où est tombé le psychotique »[2].
Il arrive pourtant que les psychologues en viennent à fléchir certaines règles en mettant en œuvre...
tracking img