Psychose

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (724 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La psychose est l’une des trois structures identifiées par la psychanalyse (les deux autres étant la névrose et la perversion). Ce qui particularise la psychose est la perturbation que le sujetprésente dans sa relation à la réalité. L’une des caractéristiques principales est l’étrangeté de son discours, je vais l’illustrer plus tard dans le point concernant le rapport de Yaya au langage. Danscertaines psychoses, le délire occupe une place centrale, celui-ci permet au sujet de tenter de reconstruire l’indispensable lien avec la réalité. Une autre caractéristique importante de la psychose estl’utilisation excessive des moyens de fonctionnement défensifs par le sujet. Lorsque le sujet se trouve face à un insupportable, le Moi se défend. Les hallucinations et le délire sont les conséquencesdérivées de cet affrontement du Moi.

Aborder la question du déclenchement n’a pas été simple dans la mesure où les écrits s’y rapportant ne sont pas toujours faciles à analyser et à en saisir lesens. Je me suis servie de l’ouvrage « La forclusion du Nom-du-Père », Le concept et sa clinique de J-C. Maleval pour rédiger ce point.

Le Nom-du-Père

Le Nom-du-Père est un signifiant qui serapporte à tout ce qui a attrait à la loi, au langage, au nom, à la différence des sexes.
Dans sa relation avec l’enfant, la mère doit être attentive à introduire le Nom-du-Père afin de lui permettre deprendre place en tant que « je », une personne à part entière. Le Nom-du-Père permettra également à l’enfant de prendre conscience du manque. La mère lui montre qu’il ne la satisfait pas entièrement.La relation entre l’enfant et la mère n’est pas considérée comme symbiotique pour Lacan. Il y ajoute le phallus. IL y a là, une relation à trois, entre la mère son enfant et le phallus.
LeNom-du-Père vient faire le nouage entre l’imaginaire, le symbolique et le réel.
Le terme de forclusion est au centre de la théorie lacanienne. Il marque le rejet, le refus du Nom-du-Père qui est le...
tracking img