Puit canadien

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1847 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION (p.3)

1/ ÉLÉMENT NÉCESSAIRE À LA CONSTRUCTION D'UN PUITS CANADIEN. (p.4)

-La Nature du sol.

-Localisation géographique et place disponible pour l'enfouissement du conduit.

-Type de bâtiment; besoin en chauffage et refroidissement.

2/ DIMENSIONNEMENT DU PUITS. (p.5-6)

-L'entrée d'air neuf

-Le conduit

-Le danger du radon

3/ MISE ENŒUVRE. (p.7)

-Système d'évacuation des condensats

-Ventilateur et système de régulation

-Connexion du puits au bâtiment

CONCLUSION. (p.8)

ANNEXES. (p.9)

SOURCES. (p.10)

INTRODUCTION:

Le puits canadien dit aussi puits provençal est un système dit géothermique, qui se sert de l'énergie présente dans le sol à proximité de sa surface pour chauffer ou refroidirl'air qui ventile les bâtiments. Cependant s'il est mal conçu, mal dimensionné ou encore mal mit en œuvre il peut s'avérer inefficace et poser de grosses difficultés au niveau de la qualité de l'air intérieur.
Nous allons donc nous intéresser aux éléments qui sont nécessaires à sa construction.

*Schémas de principe du fonctionnement du puits canadien.

L'air entre par une bouche d'entrée d'airneuf, passe par un conduit incliné de 1 à 3% et d'une longueur allant de 30 à 50m. En fonction de la saison l'air est soit préchauffé ou refroidit puis est redistribué dans la maison avec une VMC permettant ainsi une important économie d'énergies.

1/ ÉLÉMENT NÉCESSAIRE À LA CONCEPTION D'UN PUIT CANADIEN.

La conception d'un puits canadien nécessite la prise en compte de nombreux éléments. Unde ces principaux éléments est la nature du sol, en effet les performances d'un puits canadien dépendent directement de la capacité calorifique et de la conductivité thermique du sol ou il est enfoui. Cependant la conductivité et la capacité calorifique du sol dépend de plusieurs facteurs. Ainsi selon la composition du sol les performance du puits seront différentes, la teneur en eau du soljoue un rôle primordiale, plus le sol est humide plus il sera conducteur de chaleur. La capacité calorifique du sol dépend quand à elle en grande partie des matériaux qui compose le sol, ainsi l'eau et la matière organique ont une capacité calorifique supérieur à celles des éléments minéraux. Pour récupérer un maximum d'énergie avec un puits canadien il est donc préférable de l'installer dans un solargileux-sableux humide que dans un sol sablonneux sec.

Que se soit pour la conductivité ou la capacité calorifique l'eau joue donc un rôle important or l'humidité du sol varie selon les conditions climatiques et les changements de saisons. La localisation géographique à un rôle important, selon le climat l'efficacité du puits canadien variera. Le recours au puits canadien est doncparticulièrement intéressant dans les régions ayant un différentiel de température important entre l'hiver et l'été ( supérieurs à 20°C) et de préférence humide. En effet la température de l'air extérieur varie énormément selon les saisons dans de nombreuses régions, tandis que celle du sol à quelque mètres de profondeur est beaucoup plus stable ( entre 5 et 15 °C en moyenne selon les saisons), (Voir annexe2). Pour construire un puits il est préférable pour l'enfouissement du conduit de disposer d'une surface importante et dégagé, le coût de l'installation du puits dépend fortement du cout de terrassement. Il est donc plus avantageux d'installer le puits pendant les travaux de fondation du bâtiment plus-tôt que sur un bâtiment déjà existant.

Le puits canadien doit permettre au système deventilation de l'habitation d'assurer un débit d'air qui doit respecter des règles très strictes. Le débit d'air varie selon la configuration de chaque bâtiment, en effet ils n'ont pas tous les mêmes besoins en chauffage et refroidissement, une étude thermique doit donc être réalisée avant la construction du puits canadien afin de déterminer les caractéristiques du puits selon les conditions de...
tracking img