Qu'est-ce qu'un artiste ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3517 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Bergson : qu'est-ce qu'un artiste ?
Sujet d’explication de texte proposé aux élèves de section S en baccalauréat blanc le 31 mars 2007.

Qu’est-ce que l’artiste ? C’est un homme qui voit mieux que les autres, car il regarde la réalité nue et sans voiles. Voir avec des yeux de peintre, c’est voir mieux que le commun des mortels. Lorsque nous regardons un objet, d’habitude, nous ne le voyonspas ; parce que ce que nous voyons, ce sont des conventions interposées entre l’objet et nous ; ce que nous voyons, ce sont des signes conventionnels qui nous permettent de reconnaître l’objet et de le distinguer pratiquement d’un autre, pour la commodité de la vie. Mais celui qui mettra le feu à toutes ces conventions, celui qui méprisera l’usage pratique et les commodités de la vie et s’efforcerade voir directement la réalité même, sans rien interposer entre elle et lui, celui-là sera un artiste.
Bergson

Détermination du problème

1.1. Détermination du thème

Bergson exprime la différence entre la perception de l’artiste et celle de l’individu normal.

1.2. Définitions

Bergson écrit d’ordinaire dans un style naturel. Il recourt ici à des répétitions insistantes (« voir »figure sept fois, par exemple) et à des structures en parallèles ou en chiasmes, qui donnent une tonalité « précieuse », si l’on ose dire, à l’extrait.
Cependant, Bergson emploie cinq termes précis qu’il convenait de définir pour déterminer correctement la thèse – et surtout le problème – de l’extrait.

- « Voir » n’avait rien d’évident. Ilréfère dans une première acception à la « vue », opération sensible des globes oculaires ; mais « voir » peut aussi référer à la « vision » au sens de « compréhension » (dans des locutions comme « Je vois ce que tu veux dire. »). Bergson référait ici à cette opération de l’entendement, et il n’a nullement l’intention de réduire « l’artiste » au seul peintre, comme plusieurs copies ont cru bon l’écrire.Il n’aurait pas non plus été mauvais de rappeler que « vision » peut aussi désigner, par extension, une image mentale, une représentation du réel (tel candidat à la présidentielle a telle « vision » de la France, par exemple).

- Définir « réalité » (l’actuel, ce qui existe en effet, objectivement, par opposition aux illusions, aux rêves, aux erreurs et aux apparences) et « objet » (la chose «jetée là, devant moi » par opposition au « sujet ») n’aurait pas été de trop.
- « Conventions » et « signes conventionnels » semblent compris dans la plupart des copies, mais leur définition manque cruellement. J’aurais souhaité qu’on rappelât la dimension sociale d’une « convention » quelconque – donc son caractère commun, majoritaire et arbitraire. Le signe, lui aussi, méritait explication, neserait-ce que pour rappeler qu’il unit un signifiant (la partie « visible » du signe) à un signifié (ce que le signe dénote).

1.3. Détermination de la thèse

Bergson oppose la « vision » de l’artiste au « regard » des « humains ordinaires », lequel se brouille de « conventions » pratiques s’interposant entre « l’objet » et nous. L’artiste, lui « voit » mieux en cela que, débarrassé de cesconventions (des « préjugés » ou, mieux, des « pré-vus »), il entre en contact « direct » avec « la réalité ». Il atteint ainsi l’objet tel qu’il est réellement, dans son essence (en philosophie scolastique, on disait « son eccéité », ce qui fait de lui ce qu’il est, et non pas autre chose).

1.4. Détermination du problème

Voir « la réalité même » ? Cette réalité qui, par définition, est la mêmepour tout le monde ? Atteindre, autrement dit, la vérité ? Si telle est bien la tâche de l’artiste, ou sa qualité, alors il se confond avec la figure du… scientifique !

N’était-il pas tout à fait bizarre que dans sa définition de l’artiste, Bergson ne réfère jamais aux notions de création, de sentiment, d’émotion, d’œuvre, de production, d’invention, d’imagination, et qu’il pose pour...
tracking img