Qu'est-ce qu'un intellectuel?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2278 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
QU’EST-CE QU’UN INTELLECTUEL ?

Par Malick TAMBEDOU
Juriste internationaliste et maritimiste
Politologue, Professeur d’Enseignement Secondaire (Anglais)
Militant de la RADDHO
E-mail : malicktambedou@hotmail.com

Sous l’impulsion du Président Abdoulaye WADE, la Commission de l’Union Africaine organise, du 07 au 09 Octobre 2004 à Dakar, la première conférence des intellectuels d’Afrique etde la diaspora. Cet événement majeur offre l’opportunité de préciser le sens de ce terme dont tellement de gens se réclament sans avoir absolument rien à voir avec.

Pour les besoins d’une telle clarification sémantique, il faut commencer par relever que ce mot est ordinairement employé dans divers sens : un sens sociologique d’abord, dans lequel il vise les travailleurs exerçant plutôt avecleur esprit qu’avec leurs mains ; un sens psychologique ensuite, dans lequel il renvoie aux gens qui ont un goût prononcé, voire excessif, pour les choses de l’esprit, les idées, les spéculations théoriques ; un sens approbatif en troisième lieu, dans lequel il désigne un homme instruit ; un sens péjoratif enfin, dans lequel il réfère à un rêveur, un homme des nuages, un théoricien inopérant, unsonge-creux.

Mais aucune de ces significations, qui se recoupent parfois du reste, ne correspond au contenu profond du terme. Ce contenu là, pour le dégager, il faut nécessairement interroger l’histoire. Un concept, en effet, c’est comme un phénomène social ; pour mieux l’appréhender, il faut remonter aux circonstances historiques de son apparition. De ce point de vue, on remarquera que le motintellectuel est né en France lors de l’affaire DREYFUS, du nom de ce Capitaine de l’armée française, d’origine juive, injustement accusé et condamné en 1894 pour espionnage au profit de l’Allemagne. A cette occasion, l’opinion française s’était divisée en dreyfusards et antidreyfusards. C’est alors que, pour la première fois, le terme « intellectuel »  fut lancé et proclamé comme un titre par desprofesseurs et des écrivains dreyfusards qui le revendiquaient et s’en réclamaient. Mais le contenu du terme sera illustré, à contrario, par un antidreyfusard du nom de Ferdinand BRUNETIERE. Selon ce professeur de littérature française qui croyait fermement à la culpabilité du Capitaine Alfred DREYFUS, «  L’intervention d’un romancier, même fameux, dans une question de justice militaire m’a paruaussi déplacée que le serait, dans la question des origines du romantisme, l’intervention d’un colonel de gendarmerie » ( cité par J.-D. BREDIN in L’Affaire, Julliard, 1983, p.258 ; le fameux romancier en question n’est autre qu’Emile ZOLA qui venait de publier dans le journal «  L’Aurore », en Janvier 1898, une lettre ouverte au Président de la République Française intitulée «  J’accuse … » etdéfendant vigoureusement DREYFUS). De cette déclaration de BRUNETIERE, il ressort, par déduction et en conformité avec les thèses des professeurs et écrivains dreyfusards susmentionnés, que le concept d’intellectuel renvoie à celui qui, s’étant illustré ou qualifié dans un domaine de compétence déterminé ( littérature, sciences, arts, spectacles, etc.), prend positivement et publiquement position surles problèmes de tous ordres qui interpellent sa société, son pays, son époque, son temps, étant entendu que la position en question peut être une position de contestation ou une position d’approbation ; en d’autres termes, l’intellectuel est une personnalité en matière de connaissance, une autorité cognitive, un « Kilifa»* dans un domaine déterminé du savoir et qui, en tant que tel, se sachantécouté par ses contemporains, se sachant constituer un recours pour ses concitoyens, se sachant investi d’une mission de veille, de clarification et de sentinelle pour sa société et son époque, prend positivement et publiquement position sur les divers problèmes qui se posent à son pays, à son temps . La condition relative à l’affirmation dans un domaine déterminé de la connaissance implique qu’un...
tracking img