Qu'est ce qu'une nation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1423 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le texte étudié est un extrait de conférence prononcé par Ernest Renan à la Sorbonne, le 11 Mars 1882. Ernest Renan est un écrivain, philosophe et historien français né en février 1823 à Tréguier et décédé à Paris en octobre 1892. Il suivit une formation de théologie et de philosophie et très vite l’équation entre ces deux enseignements deviendra compliquer et c’est lorsqu’il décide d’appliquerles critères de la recherche scientifique dans sa domaine de prédilection qui est l’église en publiant des livres comme « la vie de jésus » ou « histoire critique des origines du christianisme ».

Bref E Renan prononce cette conférence « qu’est ce qu’une nation » dans le contexte de l’annexion de l’Alsace et de la Loraine à l’Allemagne et c’est donc dans ce contexte que cette interrogationsuscité beaucoup réflexions. Et à l’époque cette interrogation renvoyer à une opposition entre deux conceptions différentes de la nation. D’un coté une conception Allemande qui en gros consisté à considéré la nation comme une histoire de sang, de langue et de culture partagé c’est-à-dire un model purement ethnique. Et de l’autre coté une conception française de la nation formuler par Ernest Renan,une conception plus universelle hérité des Lumières et de la révolution qui considéré la nation comme un ensemble de principes, librement choisi par les hommes qui y adhère : un model volontariste et politique.

C’est cette idée de nation qu’E Renan expose dans se texte à travers une définition reposant sur deux éléments que nous tacherons de vous montrer ici.

I. Héritage desouvenirs communs

A. La possession en commun d’un riche legs de souvenir

Pour E Renan la nation est le résultat d’un processus historique complexe et que la nation ne repose pas simplement sur des données objectives telle que la langue, la race, la religion ou la géographie il dit je site «  l’homme n’est esclave ni de sa race, ni de sa langue, ni de sa religion, ni du cours des fleuves,ni de la direction des chaines de montagnes. » pour lui la langue et la race évoluent historiquement et ne peuvent en aucun cas fournir un cadre juridique stable. Pour lui la réalité est beaucoup plus complexe que cela. Certes ces éléments sont nécessaires mais c’est autour d’une constitution d’un capital social que l’on doit en partie cette idée de nation. C’est-à-dire se que nous avons encommun et il faut savoir que ce fut par l’action de chacun que cela à pu être constitué. Se sont des choses, des actions qui ont été faites par le peuple, voila se qui fait que la nation est je site « l’aboutissement d’un long passé d’efforts, de sacrifices et de dévouement » un passé glorieux exemples : pendant la révolution française c’est bien le peuple qui s’est soulevé pour défendre des valeurscommunes comme la démocratie, et l’égalité des droit. Tout le monde était uni pour le même combat. C’est bien se que nous avons hérité de nos ancêtres et donc se qu’ils ont fait de nous se que nous sommes aujourd’hui disait-il, un résultat amené par une série d’actions mené par tous et convergeant dans le même sens. C’est une maison qu’on a bâti et que nous aimons et c’est par la qu’apparaitclairement le champ de toute patrie.

B. un héritage de gloires et de regrets à partager

- avoir souffert, joui, espéré ensemble

Pour E Renan certains souvenirs peuvent être à caractère d’union ou de désunion et que la nation (l’âme) bâtie par ces souvenirs doit son caractère unifié plus à la souffrance qu’à la joie, aux deuils qu’aux triomphes « la souffrance en commun unit plus quela joie». Il dit aussi que nous avons des souvenirs qui peuvent être des facteurs de désunion mais malgré tous l’auteur appelle à oublier ces éléments de désunion et à caractère violent pour se concentrer que sur le passé reconnu comme héroïque et qui est aussi le fruit d’effort commune. Exemple : la guerre c vrais que les Européens ont des souvenirs de la première et de la seconde guerre...
tracking img