Qu'est ce que la communication culturelle ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3884 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I/ Définitions

Définition de la culture et de l’événement

La culture
La culture est toujours une définition complexe car son cadre est aussi flou qu’extensible.
Catherine Clément, reprend elle la distinction de Walter de Tomasi qui lui-même se réapproprie les idées de Pierre Bourdieu à partir de ce qu’il appelle les « publics interrogés », et classe la culture en trois grandescatégories: la culture individuelle, les cultures collectives, et la culture académique, dite aussi légitime ou scolaire.
Ainsi, « la culture individuelle est celle dont l'appellation convient aux passions et aux goûts personnels (rebaptisés pour l'occasion, acquis volontaire , orientations et centres d'intérêts, préférences, attitudes) ».
Walter de Tomasi ne donne pas beaucoup de précisions sur lescultures collectives. « Elles sont « sociales », […], ou encore « sous-cultures », comme le rock, la techno, le foot. Le tout est surplombé par « la culture de la société française contemporaine », dont la définition mérite d'être citée en son long : […] « elle suscite une approche structurée sur trois plans : le partage des pratiques d'interaction et des référents collectifs, car elle constitue lemilieu culturel des individus ; la culture de la société, qui suscite l'attitude distanciée du sociologue naïf ; et finalement la culture de l'actualité, qui sollicite la formation des opinions forgées face à l'événement. ». C’est ce que Pierre Bourdieu définit comme la culture illégitime.
Enfin, d’après l’auteur, les publics interrogés ont dégagé une troisième catégorie : « la culture académique,légitime ou scolaire, normative, imposée, hiérarchique ». c’est la culture « légitime » de P.Bourdieu.
Pour P.Bourdieu, la littérature classique, par exemple est une culture plus légitime que le rock ou la musique punk. Cette définition renvoie aux années 60 quand l’école et la famille constituait les principaux « vecteurs » de transmission de la culture. La notion de légation du patrimoineétait très forte.

« Le problème est que ce que l’on appelle la culture ne peut se résumer à un produit bien identifié » nous dit Pierre Mouliner. Et c’est vrai qu’aujourd’hui la culture peut-être considérée comme un « grand fourre-tout », dans lequel on classe tout ce que l’on ne sait pas vraiment mettre dans le social, le politique, l’international…
Cependant, nous pouvons quand même mettre enévidence certains éléments.
Ainsi, selon Paul Claval, la culture « est la somme des comportements, des savoir-faire, des techniques, des connaissances et des valeurs accumulées par des individus durant leur vie, et, à une autre échelle, par l’ensemble des groupes dont ils font partie. Elle est un héritage qui se transmet d’une génération à l’autre ». La culture n’est donc pas quelque chose de figé,elle est en perpétuel mouvement. L’esthétique désigne la culture par l’art : « elle étudie l’art dans sa fonction sociale, c’est à dire sa capacité à socialiser ce qu’il y a de plus individuel chez l’homme : ses sensations, ses perceptions, ses sentiments ».
Jean Caune donne lui sa vision qui semble harmoniser les différentes définitions : « Quelles que soient les définitions données à laculture, toutes mettent l’action sur le fait que la culture peut-être considérée comme un ensemble de symboliques. La culture s’appréhende comme un ensemble très complexe et très diversifié de représentations et d’objets organisés par des relations et des valeurs : traditions, normes, religions, arts… » .
Pierre Mouliner conclue qu’il « en résulte que ce que l’on appelle culture fait l’objet de deuxenjeux contradictoires ». D’un côté, les professionnels du milieu voient la culture simplement comme un enjeu proprement artistique et culturel, comme l’Education a pour but d’éduquer les enfants et la Politique est faite pour faire de la politique. Mais d’un autre côté, il est nécessaire de penser que la culture, dans son sens le plus noble, se doit de développer le niveau culturel des...
tracking img